AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Porcupine Tree

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sven



Messages : 571
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 36
Localisation : further down the spiral ...

MessageSujet: Porcupine Tree   Mar 24 Aoû 2010, 15:03

Romjé ... spéciale dédicace !! Very Happy


Discographie dense, nombreux EP intermédiaires entre les albums, lives rares et bootlegs semi-officiels, pas facile de s'y retrouver chez Porcupine Tree. Sans compter les changements dans la structure du groupe lui même et les évolutions dans le style musical pratiqué.

Une tentative d'éclairage sur le parcours du groupe en prenant sous l'angle chronologique reste ce qu'il y a de plus simple. Je passe donc sous silence certains EP, singles avec bonus et autres rééditions qui parsèment le parcours de PT. Pour une discographie exhaustive on pourra se référer à l'article Wikipédia en anglais, que j'avoue avoir utilisé comme référence pour les dates exactes des différentes sorties et mouvements de personnels.

Note: il existe peu de témoignages vidéos live du groupe dans cette première moitié de son histoire, donc j'ai principalement opté pour des morceaux des albums, illustrés bien souvent par des diaporamas sans intérêt. A écouter sans les images, sauf mention contraire

Débuts obscurs

Comme de nombreux groupes dans le rock comme dans d'autres genres musicaux, l'histoire commence avec un gars, Steven Wilson, jeune anglais d'une banlieue quelconque, grattouillant la guitare dès son jeune âge dans les années 80, et très tot tourné vers les bidouilles en solo avec des magnétophones à cassette.

Vers la vingtaine, après quelques expériences en groupes (dont l'une qui évoluera vers No-Man, l'autre groupe principal de Wilson, qui évolue dans un registre musical plus pop indé à tendance arty), le jeune britannique s'associe avec un camarade d'école du nom de Malcolm Stocks pour monter un projet fumeux qu'ils baptisent Porcupine Tree, groupe de rock progressif psychédélique.

Un projet, plutôt qu'un groupe, car il s'agit au départ d'un canular: les deux comparses inventent le groupe de toutes pièces, y compris son line-up supposé, créditent le groupe d'un biographie fictive le faisant remonter aux années 70 avec moults péripéties. Profitant de quelques revenus provenant du succès naissant de No-Man, ils assurent la crédibilité du canular en auto-produisant en 1989 un album sur cassette, intitulé "Tarquin's Seaweed Farm".



Quelques fanzines et petits labels accrochent au concept et suivront un EP (The Love, Death & Mussolini E.P.) et un second album ("The Nostalgia Factory"), le tout toujours sur cassette et distribué de façon complètement artisanale, ce projet-blague restant un passe-temps pour Wilson qui connait alors toujours un embryon de succès (d'estime) avec No-Man, qui est a présent un duo avec le chanteur Tim Bowness.

Du gag au projet solo

En 1991, un label naissant du nom de Delerium demande à Wilson de rééditer les deux cassettes. Au lieu de s'exécuter, Wilson choisit de compiler ce qu'il pense être le meilleur des deux albums dans un nouvel opus nommé "On the Sunday of Life..." qui deviens ainsi le premier album "officiel" de Porcupine Tree.



Le reste des morceaux des cassettes sera plus tard rééditée dans une compilation nommée "Yellow Hedgerow Dreamscape". Porcupine Tree est à ce moment un projet solo de Wilson accompagné ponctuellement de musiciens d'appoint (à la batterie notamment). No-Man reste son projet principal, et les deux combinés lui permettent de se faire un nom a la fois comme artiste, mais également comme producteur de studio, puisqu'il continue de produire lui-mêmes tous les enregistrements de ses groupes.

De ce premier album, le morceau phare est "Radioactive Toys", encore fréquemment joué en live, notamment en rappel.



Sur ce schéma (No-Man comme projet principal, PT comme accessoire) suivent un EP ("Voyage 34" en 1992) et un autre album ("Up the Downstair" en 1993), le tout étant initialement prévu comme un double album mais finalement séparé.

Musicalement, la ligne directrice reste un rock progressif assez planant, parfois encore un peu psychédélique comme en témoigne les pochettes des albums. C'est assez intéressant si l'on est réceptif au genre (qui puise ses sources dans le Krautrock et le rock psyché des années 70), mais pour vous l'avouer, ce n'est pas ma période préférée du groupe.





Au chapitre du personnel, on peut noter que pour ces deux opus, Wilson s'entoure de Richard Barbieri (ex-Japan) aux claviers et de Colin Edwin, un ami d'enfance, à la basse. Deux noms que l'on retrouvera dans peu de temps ...

Vers la fin de 1993, avec suffisamment de morceaux au catalogue et suffisamment de succès pour que des concerts puissent s'envisager, Wilson décide de transformer son projet solo en véritable groupe.

Du projet solo au groupe

Pour former un groupe, il faut des musiciens. c'est tout naturellement que Wilson se tourne vers ses collaborateurs. C'est donc Barbieri (clavier de tournée de No-Man) et Edwin (basse) qui constituent la base de Porcupine Tree sous sa troisième forme, Wilson se chargeant des guitares et du chant. Le line-up est complété par Chris Maitland qui était déja le batteur de tournée de No-Man. C'est d'ailleurs à ce moment que No-Man, sans jamais cesser de sortir des albums en alternance avec PT, cesse de tourner en live pour plus d'une décennie.

Avec un line-up qui se connait déja bien, le travail avance vite. Les premiers lives sont un succès qui permettent de sortir dès 1994 un album live, "Spiral Circus" devenu très rare, puis leur premier album en tant que groupe, "The Sky Moves Sideways" en 1995, sur lequel tout est encore écrit par Wilson, certains morceaux étant encore également joués entièrement par Wilson tandis que d'autres voient une participation ponctuelle des autres membres.





Musicalement dans la lignée des précédents, les membres du groupe sont insatisfait du coté "inachevé" et hétéroclite de cet album et se remettent en selle pour accoucher rapidement (dès 1996) d'un nouvel album qui soit un vrai effort de groupe.

"Signify" sort en septembre 1996 et marque un nouveau tournant pour PT. Pour la première fois, les autres membres co-signent des titres avec Wilson, jouent sur tout les morceaux, bref forment un vrai groupe. Les morceaux sont plus variés, plus denses, y'a de l'instrumental comme des morceaux plus format "pop", "Signify" est l'un des morceaux alors les plus heavy de PT tandis que "The Sleep of No Dreaming" est une très belle ballade ...





"Signify" en live d'époque (son et image pas top mais y'a bien pire sur toitube)


Cette formule convenant tout à fait aux 4 comparses, ils persévèrent avec les albums "Stupid Dream" (en 1999) et "Lightbulb Sun" (en 2001). Ces deux album se caractérisent par un son plus compact et de mieux en mieux produit, et un format des morceaux moins "progressif", Wilson profitant de l'identité de groupe pour explorer les formats d'écriture plus "pop", plus courts et immédiats (enfin c'est relatif), sans pour autant renoncer à son exigence mélodique.



On retrouve sur cet album les petites perles suivantes:

Even Less


Don't hate Me


"Lightbulb Sun" est à mon goût le plus abouti des 3 albums de cette période fin 90s / début 00s, le plus sombre sans être le plus agressif, le plus équilibré musicalement aussi.



"Feel so Low"


"Four chords that made a million"


"Russia on Ice"


Et l'un de mes morceaux préférés de PT, "Hatesong", toujours sur Lightbulb Sun.

(en live, avec un petit speech de Wilson au début, sur l'amour qu'il porte aux courants musicaux mainstream de l'époque Very Happy)

En 2001/2002, a ce moment de leur carrière, PT jouit d'une reconnaissance internationale naissante, tourne en Europe et un peu aux USA. Deux évènements indépendants vont provoquer un nouveau virage.
D'une part, le batteur Chris Maitland quitte le groupe, remplacé par Gavin Harrison, prodige polyrythmique alors encore peu connu.
D'autre part, Wilson continuant ses activités de producteur/ingé son pour d'autres groupes, produit l'album Blackwater Park pour Opeth. Pierre angulaire de la discographie des prog-deatheux suédois, et influence nouvelle pour Wilson qui se tourne alors vers un son plus lourd. C'est le début d'une nouvelle période pour PT (pour Opeth aussi d'ailleurs, l'échange d'influences étant réciproque, mais c'est une autre histoire)

A suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ythad.com
sven



Messages : 571
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 36
Localisation : further down the spiral ...

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Mar 24 Aoû 2010, 15:04

Tout de suite .. la suite !

Densification du propos

Le tournant de 2002 voit donc un changement de batteur, et marque aussi la signature de PT chez une major (Atlantic). Disposant de plus de moyen pour enregistrer un nouvel album (néanmoins toujours produit par Wilson), notamment un accès à un orchestre à cordes, PT sort en 2002 In Absentia, album majeur qui symbolise le changement.



Mêlant morceaux plus punchys avec pour la première fois des influences metal assumées, avec d'autres morceaux plus calmes et mélodiques tout en abandonnant quelque peu le coté psychédélique, cet album est un succès autant critique que public. C'est l'équivalent, pour PT, du OK Computer de Radiohead: il y a un avant, il y a cet album qui est un chef d'œuvre en soit, et il y a un après. Malgré les dénégations de Wilson, l'album a un relent de "concept" avec des thèmes récurrents sur la folie, la déviance ...

Sélection personnelle de morceaux, mais comment choisir ...

"Blackest Eyes", l'une des plus connues


"Trains", autre tube


"The creator had a mastertape", moins connue, mais tout ausi exquise


Notez le jeu de batterie de Gavin Harrison, beaucoup plus syncopé et subtilement technique que celui de Maitland (ghost notes, accents de cymbales). C'est l'un des principaux artisans du changement de feeling de Porcupine Tree, ou plutôt celui qui permet ce changement, par la possibilité qu'il a d'influer sur l'énergie des morceaux par son jeu plus énergique.

Qui dit album de haute volée, dit tournée en conséquence. Deux autres changements majeurs sont à signaler à ce niveau:
- l'arrivée d'un 5eme membre pour les concerts, le guitariste et chanteur John Wesley, alors déja connu des progeux pour ses albums solos et ses collaborations avec Fish, ex-leader de Marillion.
- et le début également de la collaboration avec Lasse Hoile, artiste vidéaste danois, qui crée la pochette de l'album (et de tous les suivants) ainsi que les vidéos projetées en même temps que la musique, et qui contribuent de façon magistrale aux ambiances de PT en concert.

C'est à ce moment également que PT crée son propre label Transmission Records et sa propre plate-forme de vente en ligne, destiné à ressortir des rééditions des anciens albums (augmentées de divers bonus) ainsi que des "bootlegs officiels", albums lives, compilations de b-sides, EP et autres raretés, ceci en parallèle des sorties "officielles" chez une Major.

Après la tournée de "In Absentia", les anglais enchainent rapidement sur un second album qui, prenant à contre-pied les détracteurs du nouveau son plus "dur", enfonce au contraire le clou.

"Deadwing" sort en 2004, et s'il comporte toujours un savant mélange entre morceaux au feeling heavy et passages plus lourds, voit une intensification de ces passages lourds.



Très grande réussite à nouveau pour cet album, et donc à nouveau difficile d'en sortir des extraits marquants. A nouveau également, la batterie de Harrison joue un rôle essentiel dans la densification du son, avec aux coins des morceaux, des breaks de folie qu'on a envie de se repasser en boucle pour se demander comment exactement il fait ça avec seulement deux bras et deux jambes !
De manière encore plus évidente, il s'agit a nouveau d'un album à "théme", cette fois sur une histoire de fantôme. Wilson avouera plus tard qu'il envisageait d'en faire un scénario de film ...


Arriving Somewhere ...

La tournée qui suit "Deadwing" voit le tournage de deux lives, l'un pour la télé allemande, le "Live RockPalast", l'autre est filmé à Chicago et monté par Lasse Hoile le vidéaste. La qualité de ces live étant exceptionelle, je vous mets des extraits de "Deadwing" directement en concert plutot qu'en version studio:

Halo (live Rockpalast)


Open Car (Live Chicago)


PT poursuivant sur sa lancée du dévellopement du groupe, signe chez RoadRunner Records, label très connu et clairement spécialisé dans le .. metal, pas du tout progressif au départ, plutot orienté gros metal US. Label qui signe au même moment deux autres grosses pointures du metal prog, Dream Theater et Opeth. Il n'y a pas de hasard, Wilson étant alors producteur de Opeth depuis 3 ou 4 albums, et connaissant très bien Mike Portnoy, le batteur de DT. Le monde est petit.
PT sort alors un DVD "Arriving Somewhere" en 2006, regroupant le concert de Chicago en entier et quelques morceaux du live allemand (l'intégralité de ce concert se "trouve" sur internet).



Pour le plaisir, "Trains" (album In Absentia, ici en Live au Rockpalast)


Et un autre vieux morceaux, le "Radioactive Toys" du tout premier album dont je parlais au début, également au Rockpalast (il est très diffcile de trouver sur toitube des extraits de l'autre concert)



A titre complètement anecdotique, figure aussi sur le DVD divers bonus y compris un délire perso de Harrison, la "Cymbal Song"


Bref, je recommande vivement ce DVD pour un premier contact avec le groupe, puisqu'il regroupe à la fois plein de morceaux (relativement) récents et anciens, le tout avec une qualité de son et d'image excellente.


Encore plus loin ...

En 2007, après un bref repos après la tournée, un nouvel album arrive sur le nouveau label. Cette fois, la couleur était prévisible a l'avance (encore plus sombre et metal ? gagné !).
"Fear of a Blank Planet" est effectivement l'album le plus sombre de PT a ce jour. C'est une charge virulente contre la société post-moderne, l'internet et la dépendance des jeunes aux nouvelles technologies tandis que les adultes ferment les yeux, eux-même dépendants aux médias traditionnels, a la télévision et aux anti-déprésseurs. Le ton est posé, pas de compromis sur cet album.



Musicalement le propos est sombre et très dur, avec un retour à la forme plus progressive, des morceaux plus long, plus complèxes. Wilson s'éloigne de ses envies de formats "radiophoniques" et reviens a ses amours du progressif complèxe, mais avec le son nouveau des années 2000. Les morceaux s'enchainent pour 50 minutes de musique non stop, avec pour sommet le morceau central "Anesthetize" de 17 minutes. Un bloc obscur et puissant, a écouter selon Wilson comme un vinyl: en entier, dans l'ordre, et assis dans un fauteuil.

Ceux qui craignaient un Porcupine Tree formaté par l'écurie RoadRunner ont donc à la fois raison et tort: le son est encore plus lourd et metal, mais le propos est sans compromis et complètement anti-radiophonique. Auncun single ne sortira pour promouvoir cet album, aucun morceau ne peux être détaché des autres. Un bloc.

Ce bloc est d'ailleurs joué en intégralité en tournée: 50 minutes pour tout l'album, une pause, puis une deuxième partie de concert.

Le DVD de cette tournée viens de sortir il y a deux mois (en juillet 2010), avec donc beaucoup de retard sur la tournée elle-même. Je franchis un peu les limites de mon descritif chronologique pour vous poster un extrait de ce DVD avec donc le morceau Anesthetize:
(chez Vimeo, mais je peux pas l'intégrer dans le topic, désolé)

http://vimeo.com/14331995

La même année que la sortie de "Fear of a Blank Planet" (en 2007), sort également (sur leur propre label) un EP, "Nil Recurring" qui comprends 4 morceaux n'ayant pas trouvé leur place sur l'album, dont un avec la participation de Robert Fripp de King Crimson. Différents dans le ton, plus légers, un peu plus expérimentaux (avec une instrumentale), un peu plus anecdotiques, je doit l'avouer.




Cet ensemble musical de la première décennie du XXIeme siècle est donc très bien résumé sur le DVD "Anesthetize" sus-mentionné. Une fois de plus, grâce aux bons soins de RoadRunner Records, les vidéos extraitres de ce DVD sont très rares sur le net. Vous devrez donc me croire sur parole quand je vous dit qu'il s'agit d'un des plus beaux DVD que j'ai jamais vu, au niveau du son comme de l'image. Une claque phénoménale.

[img]


Le tournant de la décennie

En 2009, après une nouvelle pause suite à la longue tournée 2007-2008, PT s'attelle à son 10eme album. "The Incident" est une nouvelle surprise.



Plutot que continuer sur la route d'un son toujours plus metallique, PT reviens à des chanson plus légères, moins violentes. Mais pour autant, la forme est encore plus travaillée: il s'agit d'un double album, et d'un concept-album assumé. Un seul morceau de 55 minutes ("The Incident") occupe le premier CD et conte diverses histoires tragiques (accidents de la route, meutres, violences) souvent décrites par des médias comme des "incidents" et déshumanisés, Wilson voulant par son propos re-humaniser ces évènements, réintroduire les sentiments dans une vue trop objective. 4 autres morceaux figurent sur le second CD, sans lien direct avec le premier dans le propos, mais très apparentés dans la forme musicale.

L'ensemble prends le contre-pied des attentes des fans et des critiques, et la surprise est agréable. Même si figurent ça et là quelques riffs heavy (surtout sur le second CD), la majeure partie de l'album est beaucoup plus calme, sentimentale. Là où "Fear of a Blank Planet" était un bloc de noirceur, "The Incident" est un bloc d'espoir et d'humanisme malgré les tragédies qu'il commente.

La pièce centrale est "Time Flies", ici en version "edit" avec un clip réalisé par l'incontournable Lasse Hoile, véritable éminence grise du groupe:


Octane Twisted (en live, mais il n'y a que le son)


Black Dahlia (son uniquement)


S'en suit tournée mondiale, avec à nouveau un set très long qui permet d'avoir The Incident joué en entier ! Il n'est (à ma connaissance hélas) pas prévu de DVD de cette tournée (toujours en cours) pour l'instant.


Conclusion

A l'image d'un morceau de prog lui-même, Porcupine Tree évolue, mute, surprends parfois par des virages à angles droits. L'éternel adolescent Wilson est véritablement hyper-actif puisqu'il continue à produire également des albums avec No-Man (et depuis quelques années, tourne à nouveau), avec Blackfield (duo avec l'ISraelien Aviv Geffen, 2 albums depuis 2001) ainsi qu'en solo (quelques singles depuis 2001 et un album en 2008, "Insurgentes"), ainsi qu'a produire ou mixer pour d'autres groipes (notamment la série des remix et mix 5.1 du 40eme anniversaire du vieux catalogue de King Crimson). Considéré par ses pairs comme une référence artistique aussi bien que technique (ses mix 5.1 font référence), toujours en quête et en perpétuel renouvellement, qui sait vers quoi il va emmener la suite de Porcupine Tree ?

Un groupe majeur de la scène rock prog actuelle.





---------

Pour la bonne bouche, j'ai déniché une vidéo de Gavin Harrison jouant la seconde moitié de Anetsthetize lors d'une démo de batterie. Y'en a surement parmis vous qui aiment les batteurs, ou qui jouent de cet instrument. Enjoy !



Ce mec n'est pas humain.


Dernière édition par sven le Ven 27 Aoû 2010, 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ythad.com
big'
Bras Gauche


Messages : 18402
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 54
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Mar 24 Aoû 2010, 15:06

Tu as mis le temps mais ça rigole pas. Cool

Découverte totale pour moi. Merci. Wink

_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casper



Messages : 6574
Date d'inscription : 18/03/2010
Localisation : Dans le panneau d'administration

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Mar 24 Aoû 2010, 15:11

oh, merci sven !




il y a du matos là, je vais lire tout ça et je reviens Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vintagesounds.forumactif.com
BkBasse



Messages : 3843
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 55
Localisation : Pont de Buis les Quimerc'h - Finistère

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Mar 24 Aoû 2010, 15:36

Joli topic sven Cool Je ne connaissais que de nom et donc découverte totale pour moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Anat'
Grand Sachem


Messages : 18770
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 54
Localisation : Dans le Cotentin

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Mar 24 Aoû 2010, 15:44

Y'a quand même du niveau depuis les vacances.


Merci Sven,je ne connais pas trop et je vais voir ça ce soir quand je pourrais mettre le son.

_________________
Grosso modo, spécialiste de rien du tout.  
Collectionneur de coins coupés

Rose ! Avec des étoiles vertes !
Amuse toi, cela empêche de mourir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casper



Messages : 6574
Date d'inscription : 18/03/2010
Localisation : Dans le panneau d'administration

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Mar 24 Aoû 2010, 15:50

Bon j'ai lu, c'est super j'ai hâte de lire la suite ! Cool

Je suis tombé sur cette vidéo amusante dans laquelle Steven Wilson mets une branlée au mec d'Opeth sur un quizz rock prog

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vintagesounds.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Mar 24 Aoû 2010, 16:29

Grand groupe avec une section rythmique qui tue (Gavin Harrison ).
Revenir en haut Aller en bas
sven



Messages : 571
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 36
Localisation : further down the spiral ...

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Mer 25 Aoû 2010, 07:36

C'est très bon la vidéo du quizz ! La différence entre un simple passionné (Akerfelt) et un véritable monomaniaque (Wilson) !
Les conversations entre ces deux là pendant les soirées en studio doivent être décoiffantes !


D'ailleurs ils bossent ensemble en ce moment pour écrire des morceaux, ils préparent un truc en trio avec le batteur de Dream Theater ! Le genre de casting de super-groupe de malade qui peut accoucher d'une souris (ça arrive), ou au contraire d'un album phénoménal (genre les Transatlantic, qu'on a pas vu venir et qui sont terribles).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ythad.com
agrume.



Messages : 1914
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 61
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Jeu 26 Aoû 2010, 12:19

moi aussi j'ai tout lu, je ne connaissais que de nom.

C'est moi où çà sonne vraiment très PF ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/bvuillemin
yardbird
En mod' Brenneke


Messages : 10646
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 48
Localisation : Nowhere land

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Jeu 26 Aoû 2010, 15:53

Très intéressant comme groupe.

Il est vrai que j'avais un peu peur de m'y immerger. Je suis aussi réfractaire à la prog que Sven l'est au punk et là, c'est une véritable et excellente surprise!

Je retrouve le côté psychédélique d'un groupe que je chéris par dessus tout, Sun Dial...




Merci pour la découverte, Sven.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sven



Messages : 571
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 36
Localisation : further down the spiral ...

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Ven 27 Aoû 2010, 08:59

C'est effectivement très prog 70s dans le coté psychédélique floydien, on est pas du tout dans le coté technique du prog' (surtout dans cette première moitié de l'existence du groupe). Par la suite le propos se densifie et (selon moi) acquiert une vrai identité en s'éloignant (dans la forme, pas dans le fond) de ces grandes influences. Mais on reste toujours très très loin du progressif "déballage technique" à la Dream Theater.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ythad.com
agrume.



Messages : 1914
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 61
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Ven 27 Aoû 2010, 09:13

C'est sur ! autant j'ai pris du plaisir à écouter ces extraits autant je ne supporte pas Dream Theater
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/bvuillemin
sven



Messages : 571
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 36
Localisation : further down the spiral ...

MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Ven 27 Aoû 2010, 13:09

J'ai mis à jour la suite de l'histoire dans le second post !! Bon WE !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ythad.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Porcupine Tree   Aujourd'hui à 18:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Porcupine Tree
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Porcupine Tree en DVD-A
» Porcupine Tree à l'Olympia le 13 Octobre 2009
» Porcupine Tree
» Referendum 2010
» Partitions.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ANNEXE :: MUSIQUES ACTUELLES-
Sauter vers: