AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RIP, Alain Bashung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: RIP, Alain Bashung   Sam 17 Avr 2010, 20:34

Ceux qui me connaissent doivent se dire : "B'alors, il est fatigué le bigounet ? Il nous a pas encore saoûlés avec son Bashung ..."

A quoi je répondrai que j'attendais qu'une rubrique "miouzics z'actuelles" soit créée, vu que ce qu'il a fait dans les années 70/80, ne me branche pas trop (la collaboration avec Boris Bergman et ses calembours à répétition, ça me fatigue vite, les sons de cette période, c'est pas ce que je préfère, même si le Play Blessures avec Gainsbourg est très réussi, mais FredPower en parlera mieux que moi, s'il passe par ici et s'il veut bien lâcher son coumz').

Cela étant précisé, j'entre dans le vif du sujet, c'est à dire Joséphine (désolé Mademoiselle), et le début de la collaboration avec Jean Fauque (ils ont bien fait deux-trois bricoles ensemble avant mais c'est anecdotique et je suis pressé).

Et alors, à partir de là, c'est top moumoute, de mieux en mieux, on atteint les sommets de la chanson française, de la french music, y a pas grand monde à côté pour pondre des compos et des arrangements pareils, avec des textes à tiroir, faut chercher du côté de Leonard Cohen (dont Bashung reprendra d'ailleurs Suzanne sur Bleu Pétrole) pour pouvoir comparer.

Vui, désolé, chuis fan du bonhomme et de ce qu'il a fait à partir de 1991. LE successeur de Gainsbourg. Pas moins. Avec les mêmes difficultés pour parvenir au succès et à la reconnaissance d'un public assez large pour bien vivre (et mourir mais c'est une autre histoire).

Compositeur-interprète, pas vraiment parolier mais en réalité, il intervenait beaucoup dans les textes de Fauque, piochant une phrase dans l'un, une autre dans un autre, ce qui donne des collages souvent surréalistes :

On m'a vu dans le Vercors
Sauter à l'élastique
Voleur d'amphores
Au fond des criques
J'ai fait la cour a des murènes
J'ai fais l'amour
J'ai fait le mort
T'etais pas née
A la station balnéaire
tu t'es pas fait prier
J'etais gant de crin, geyser
Pour un peu, je trempais
Histoire d'eau


(La Nuit Je Mens)


Ma discographie sélective :



Osez Joséphine (1991)

1. J'écume (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
2. Volutes (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
3. Happe (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
4. Well All Right (Buddy Holly - Norman Petty - Jerry Allison - Joe Mauldin)
5. Les Grands Voyageurs (Laurent Petitgand - Jean Fauque / Alain Bashung)
6. Blue Eyes Crying in the Rain (Fred Rose)
7. Osez Joséphine (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
8. Kalabougie (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
9. She Belongs to Me (Bob Dylan)
10. Madame rêve (Pierre Grillet / Alain Bashung)
11. Nights in White Satin (Justin Hayward)


Osez Joséphine (clip de J.B. Mondino, la classe !)


Madame rêve





(Chatterton 1994 Bashung-Fauque)

1. À perte de vue
2. Que n'ai-je
3. Ma petite entreprise
4. Elvire
5. Un âne plane
6. Après d'âpres hostilités
7. J'avais un pense-bête
8. J'passe pour une caravane
9. Danse d'ici
10. À Ostende
11. L'Apiculteur
12. J'ai longtemps contemplé





L'Apiculteur





(Fantaisie Militaire 1998)

1. Malaxe (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Les Valentins)
2. La nuit je mens (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Les Valentins)
3. Fantaisie militaire (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
4. 2043 (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
5. Mes prisons (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
6. Ode à la vie (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Jean-Marc Lederman)
7. Dehors (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Les Valentins)
8. Samuel Hall (Olivier Cadiot / Rodolphe Burger)
9. Aucun express (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
10. Au pavillon des lauriers (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
11. Sommes-nous (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)
12. Angora (Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung)

L'album récompensé moult fois, le chef d'oeuvre, l'aboutissement insurpassable. Qu'on croyait quand il est sorti.


Malaxe


Ode à la Vie


Samuel Hall





(L'Imprudence 2002)

1. Tel - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung
2. Faites monter - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Ludovic Bource
3. Je me dore - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Ludovic Bource
4. Mes bras - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung
5. La Ficelle - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Arnaud Devos
6. Noir de monde - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung
7. L'Irréel - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Ludovic Bource - Jean Lamoot
8. Jamais d'autre que toi - Robert Desnos / Alain Bashung - Ludovic Bource - Jean Lamoot
9. Est-ce aimer - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Arnaud Devos
10. Le Dimanche à Tchernobyl - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Ludovic Bource -
11. Dans la foulée - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung - Arnaud Devos - Arnaud Rebotini
12. Faisons envie - Christophe Miossec - Alain Bashung / Alain Bashung - Mobile In Motion
13. L'Imprudence - Alain Bashung - Jean Fauque / Alain Bashung


Moins immédiatement évident que Fantaise Militaire (plus accrocheur avec La Nuit Je Mens) mais encore plus fort (si, c'est possible) et les collaborations se diversifient, annonçant Bleu Pétrole.


Faites Monter


La Ficelle




(Bleu Pétrole 2008)

1. Je t'ai manqué (Gaëtan Roussel)
2. Résidents de la République (Gaëtan Roussel)
3. Tant de nuits (Joseph d'Anvers/Arman Méliès, Alain Bashung)
4. Hier à Sousse (Gaëtan Roussel)
5. Vénus (Gérard Manset/Arman Méliès, Gérard Manset)
6. Comme un lego (Gérard Manset)
7. Sur un trapèze (Gaëtan Roussel)
8. Je tuerai la pianiste (Gérard Manset/Gaëtan Roussel, Alain Bashung)
9. Suzanne (Leonard Cohen), adaptation de Graeme Allwright
10. Le Secret des banquises (Gaëtan Roussel/Alain Bashung, Gaëtan Roussel)
11. Il voyage en solitaire (Gérard Manset)



Je t'ai manqué


Résidents de la République


Comme un Lego



Pour terminer, j'aurais pu parler de Gaby, de Bijou, Bijou, de Vertige de l'Amour ou d'un autre de ses vieux succès.

Je préfère celui-ci ...


What's in a Bird

_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)


Dernière édition par big' le Lun 13 Déc 2010, 16:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yardbird
En mod' Brenneke
avatar

Messages : 10830
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 49
Localisation : Nowhere land

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Sam 17 Avr 2010, 22:15

Un immense bonhomme de la chanson française! Sa mort m'a filé les larmes aux yeux...

Tout comme maintenant en écoutant Madame rêve.

Non, pas un immense bonhomme, un génie!

Et tout comme toi, il m'intéresse à partir de Osez Joséphine.

J'y repense, on avait repris Nights in white satin avec mon groupe suite à l'écoute de sa version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gromulator

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 24/03/2010
Age : 52
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Dim 18 Avr 2010, 09:26

J'me disais aussi...C'est quand qu'il va pointer le bout de ses lunettes?

Super boulot.Merci Big.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O'live

avatar

Messages : 4032
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 48
Localisation : En transit

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Dim 18 Avr 2010, 09:36

La nuit je mens...

Quel morceau. J'adore le jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Dim 18 Avr 2010, 09:37

Cool Cool Cool

Une belle version live de J'Ecume avec des morceaux de diaporama à l'intérieur ...



Un bon live, pas exceptionnel, mais c'est le dernier : Dimanches à l'Elysée.




Deux bouquins bien faits, bien documentés mais pas trop :




_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
2Splash

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Dim 18 Avr 2010, 19:58

Bashung fait partie de ces chanteurs dont je n'aime vraiment aucun des albums mais beaucoup les chansons. C'est grâve docteur? Embarassed

Ma préférée étant sans doute Madame rêve...

j'aime autant son côté bleus/rock:

(encore un clip de Mondino, avec qui j'ai eu la chance de travailler une fois tongue mais pas pour Bashung Crying or Very sad )

(avec un Geoffroy Burton, aussi guitariste d'Arno, qui assure méchamment)

que son côté "ballade" ou dans la mélodie et l'arrangement on sent en filigrane l'ombre d'un Tom Waits


J'ai même, sous d'autres cieux, grâce à big' cheers non seulement découvert le génial Samuel Hall (un vrai court-métrage cette chanson) mais encore cette version à la guitare joliment débridée qui me ravit sunny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Mer 30 Juin 2010, 07:02

Sacré rocker aussi ...


_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PerYoun
Vieux Gréement
avatar

Messages : 10101
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 50
Localisation : Sur les bords de la petite mer

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Mer 30 Juin 2010, 07:28

Je me rappelle l'avoir découvert avec son album "PIZZA"
et son "tout est redevenu étrangement calme, les fakirs traversent dans les clous"

Tout est redevenu étrangement calme
Les fakirs traversent dans les clous
Tu m'as dit vas-y beau blond
Les lave-vaisselle ont plus de marques au cou
Ma bignole lit Rock et Folk
Ses bigoudis vont friser l'incident
Elle montre plus ses dentelles grises
En hurlant vive les sixties

Ca cache quekchose
Je l'entends plus crier mon nom
Ca cache quekchose
Attends-toi à des distorsions

Le lion de la Metro exagère
Il veut plus bouffer du Mayer
Bigophone on s'entend bien
Plus de faux-jeton je peux mettre le mien

Ca cache quekchose
Je l'entends plus crier mon nom
Ca cache quekchose
Attends-toi à des distorsions

Il fait lourd l'homme-poisson se les caille
Poupée ça me dit rien qui vaille
Et la grosse du Président
Tu crois qu'elle nous porte des collants

Ca cache quekchose
Je l'entends plus crier mon nom
Ca cache quekchose
Attends-toi à des distorsions

Ca cache quekchose...


Et l'impression à l'écoute, à l'époque, de ne pas être pris pour un con... C'est très agréable quand on est jeune et par la suite aussi....





_________________
« Je n'ai jamais été à la mode, comment voulez-vous que je sois ringard ? »
Daniel Prévost
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sven

avatar

Messages : 571
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 37
Localisation : further down the spiral ...

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Mer 30 Juin 2010, 10:34

Comme 2Splash, j'aime beaucoup (voire énormément) beaucoup de ses chansons, mais pas un album entier. La poésie des textes me touche, les musiques et arrangements sont à pleurer, la voix par contre est spéciale, plus il vieillissait et moins je l'aimais (la voix toujours), surtout en live.
Et pourtant, la même chose chantée par un gars bien clean bien sage, serait trop propre, inefficace, désincarnée. Difficile équilibre.
Immense respect au bonhomme tout de même, sa mort m'a ému aussi à la fois pour l'homme, son oeuvre, et le symbole qu'il représentait dans la chanson francophone (je n'ose écrire chanson française, le terme est trop connoté pour un style qui n'est pas le sien, ni le mien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ythad.com
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Mer 30 Juin 2010, 16:59

Les textes de Fauque réassemblés par Bashung me trouent le cul, même à la énième réécoute.

Là, je suis en train de bosser Osez Joséphine pour mon groupe (morceau connu, un peu rock, pas trop dur à mettre en place ni à jouer/chanter) et ce mélange de surréalisme/écriture automatique/coq-à-l'âne me scie :

A l'arrière des berlines
On devine
Des monarques et leurs figurines
Juste une paire de demi-dieux
Livrés à eux
Ils font des p'tits
Il font des envieux

A l'arrière des dauphines
Je suis le roi des scélérats
A qui sourit la vie

Marcher sur l'eau
Eviter les péages
Jamais souffrir
Juste faire hennir
Les chevaux du plaisir


C'est quand même assez unique.

_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sven

avatar

Messages : 571
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 37
Localisation : further down the spiral ...

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Jeu 01 Juil 2010, 15:03

Surréalisme oui, mais pas coq à l'âne, ça ne dit pas tout et n'importe quoi. La forme est travaillé mais le propos reste limpide. Celui là en tout cas, peut-être d'autres sont-ils plus cryptiques ...

A quand du Fauque / Bashung dans les programmes des écoles, aux cotés d'Apollinaire, Rimbaud et autres Prévert ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ythad.com
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Jeu 01 Juil 2010, 15:07

Ah si, du coq-à-l'âne et pas qu'un peu.

Par exemple, le début de La Nuit Je Mens, ce sont des morceaux de textes que Fauque avait apportés à Bashung (en général, il venait le voir avec une dizaine) et que celui-ci a découpés et réassemblés.

Et ça donne ça :

On m'a vu dans le Vercors
Sauter à l'élastique
Voleur d'amphores
au fond des criques
J'ai fait la cour à des murènes
J'ai fait l'amour
J'ai fait le mort
T'étais pas née
À la station balnéaire
tu t'es pas fait prier
J'étais gant de crin, geyser
Pour un peu, je trempais
Histoire d'eau


Qui ne veut rien dire, avec des morceaux sans rapports mais ça sonne et chacun en fait ce qu'il veut.

Et si je me souviens bien, le Vercors, c'est au départ une idée de Bashung qui pensait évoquer la Résistance et il a relié ça au saut à l'élastique et paf.

_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yardbird
En mod' Brenneke
avatar

Messages : 10830
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 49
Localisation : Nowhere land

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Jeu 01 Juil 2010, 21:31

Put**n, La nuit je mens, quel morceau de génie I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sven

avatar

Messages : 571
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 37
Localisation : further down the spiral ...

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Ven 02 Juil 2010, 07:02

> Big : bah oui, mais là pour moi c'est aussi un contre-exemple. Aussi surprenant que cela paraisse, je trouve un sens global à ce texte assez évident: il s'agit d'un gars qui évoque le fait qu'il a déja beaucoup vécu dans sa vie, et qui rencontre une jeune fille, beaucoup plus jeune que lui. S'en suis une relation charnelle entre les deux. Le refrain (la nuit je mens, je prend des trains à travers la plaine etc ...) parle du fait que malgré cette relation naissante, il mets en garde la jeune fille, qu'avec ses doutes et ses habitudes d'ancien il n'est pas fiable et qu'elle ne doit pas s'attacher à lui.
Bref, un texte très cohérent, même si la forme est un peu chaotique. Non ?

Enfin je vais pas faire de l'exégèse de Bashung. Mais le peu de ce que je connais de lui m'a toujours donné l'impression que derrière le texte apparemment déconstruit il y a toujours une ligne conductrice, un propos, un sujet clair du début à la fin du texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ythad.com
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Ven 02 Juil 2010, 07:24

C'était pour le plaisir de vérifier une fois de plus la finesse de tes analyses. Cool

La cohérence derrière le chaos, t'as tout dit.

Bien sûr qu'il devait avoir une idée directrice, un thème pour chaque chanson (ce qui est d'ailleurs une caractéristique du genre) mais ce qui me sidère, c'est cette liberté dans la forme de l'écriture (obscure au premier abord, il devait apprécier Char et Mallarmé).

Et son phrasé apporte beaucoup et rend le texte encore plus bizarre.

Par exemple : "J'étais gant de crin, geyser"

C'est déjà particulier mais la manière dont il enchaîne fait que ce n'est pas même pas évident à comprendre à la première écoute distraite.

Je sais plus où je le disais déjà, mais Fauque tout seul, c'est beaucoup plus ordinaire, malgré son talent (il a fait un album tout seul et ses textes sont finalement assez plats).

C'est là qu'on mesure l'apport de Bashung comme auteur.

Un don pour détecter les talents (Bergmann malgré ses calembours lassants à la longue, Fauque, Gaétan Roussel, notamment) et en tirer le meilleur.

_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Ven 06 Aoû 2010, 20:26

Je sais pas si vous êtes tombés sur la série de six longues émissions diffusées ces jours-ci sur Inter.

J'en ai partiellement écouté deux, par hasard. C'était bien fait et intéressant (interviews et analyses entrecoupées de chansons). Quand FI prend son temps, c'est bien aussi.


_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Dim 08 Aoû 2010, 10:24

Erratum : en fait, il y a dix émissions. C'est le dimanche à midi. La 7° vient de commencer, consacrée à Fantaisie Militaire.

Le lien ici.

_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O'live

avatar

Messages : 4032
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 48
Localisation : En transit

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Dim 08 Aoû 2010, 10:40

Je suis dessus depuis le début de l'émission, j'ai mangé mon oeuf, Alain m'a beurré mes mouillettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agrume.

avatar

Messages : 1914
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 62
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Lun 16 Aoû 2010, 11:03

J'allais vous en parler... moi aussi j'étais dessus.
les émissions sont téléchargeables ici
http://www.radiosfrancophones.org/coproductions-evenementielles-detail.php?copro=87
L'été dernier c'était Nougaro et l'année d'avant Brel si je me trompe pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/bvuillemin
agrume.

avatar

Messages : 1914
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 62
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Lun 16 Aoû 2010, 11:06

le lien exact pour télécharger les émissions
http://www.rsr.ch/#/la-1ere/programmes/alain-bashung-de-l-aube-a-l-aube/?date=08-08-2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/bvuillemin
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Lun 16 Aoû 2010, 11:07

J'ai écouté en partie celle de dimanche dernier consacrée à L'Imprudence.

C'est vraiment bien fait, le ton général, les interviews, la durée ...

Normal, c'est fabriqué par la Radio Suisse Romande.

Une garantie de qualité cette radio. Même les journalistes sportifs y sont intelligents. bom

_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casper

avatar

Messages : 6574
Date d'inscription : 18/03/2010
Localisation : Dans le panneau d'administration

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Lun 16 Aoû 2010, 11:09

Franck Leboeuf ne doit pas y être consultant alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vintagesounds.forumactif.com
agrume.

avatar

Messages : 1914
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 62
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Lun 16 Aoû 2010, 11:13

big' a écrit:
Même les journalistes sportifs y sont intelligents.
Incroyable !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/bvuillemin
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Lun 13 Déc 2010, 11:18

Richard Dumas, le photographe qui a fait la pochette de L'Imprudence, parle un peu de Bashung ici !

_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18529
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   Dim 20 Mar 2011, 21:08

Un album de reprises annoncé pour le 26/4 : Tels

Je crains le pire. D'abord dans le principe, ensuite en voyant que Raphael et BB Brunes sont dans le coup.

Il y aura aussi Noir Désir, Gaëtan Roussel, Miossec, Dyonisos, Keren Ann, l'inévitable Biolay et Christophe.

_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RIP, Alain Bashung   

Revenir en haut Aller en bas
 
RIP, Alain Bashung
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Au revoir Alain Bashung
» Le chanteur Alain Bashung est mort à 61 ans
» Mort d'Alain Bashung
» Alain Bashung-Play Blessures
» Alain Bashung-Osez Joséphine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ANNEXE :: MUSIQUES ACTUELLES-
Sauter vers: