AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2015, tu l'aimes et tu la quittes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nowhere Man



Messages : 4238
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Dim 06 Déc 2015, 20:28

Voilà c'est dimanche, on vote pour les régionales alors que notre quotidien fantasmé regarde outre-Manche et Atlantique.
Quelques zicos classés X, des fioritures de pochettes, des blagues à la con etc, etc...et l'ancienne nouvelle année va céder la place à bien plus jeune et (j'espère) bien plus belle qu'elle.

C'est tous les ans la même chose, on pense avoir,depuis des lustres, fait le tour de la question mais parfois, l'oreille se tend, sursaute et appelle sa copine, la Blue card qui validera :

Quatrième (forcément la mauvaise place) :




Lunettes de vue teintée (48 ans) et miroir brisé soit sept ans de bonheur avec le crooner de Sheffield : intemporel, classieux bien qu'un chouïa en deça des deux chefs-d'oeuvre précédents mais certains vendraient père, mère, frères, soeurs, veaux-vaches-cochons-couvées pour atteindre la Richie's cheville.

Troisième  ( reviennent de loin) :




Les anciens enfants gâtés de la Britpop, jouant à qui mieux-mieux avec Oasis, c'est bon, c'est bon, reviennent avec un inattendu mais très bon album au lettrage mandarin (la mondialisation ?) : Pop songs percutantes ("Lonesome street", "Go out") et aventures à la Wyatt  ("pyongyang","My terracota heart") et un Damon Albarn à son sommet.
Si j'en crois mon londonien de fils, grand concert en juillet dernier à Hyde Park.

Second (après avoir caracolé longtemps en tête) :



A la suite d'un prometteur EP, l'australienne Courtney barnett, fille spirituelle d'une autre courtney confirme avec un superbe album énèrvé et drôle, vif, rock et sans fioritures. Elle eût pu emporté le trophée suprême alors que sans crier gare (et pour cause) surgit dans la dernière ligne droite regard hagard, casaque grise sur son cheval Prozac celui que je n'attendais guère :



Bill Ryder-Jones ancien Coral de Liverpool signe ici une oeuvre divinement dépressive qui, s'inscrivant dans la droite lignée de l'imagerie Pop brittonne s'appuie musicalement sur un solide building américain, Pavement , Lou Reed, le 3ème Velvet voire Mark Linkous et Eels : magistral et disque de l'année tenant tous les autres, du moins mes acquisitions, en respect !

Disque acheté et à peine écouté je sais-c'estinjuste-mais c'est comme ça :



Disque de remplissage, de transition diront les thuriféraires, pour une vraie guerre des étoiles j'attendrai le film....mais je veux bien faire amende honorable.

Disque dont j'avais lu le plus grand bien pour au final un très grand bof ! :



belle pochette velours rouge (Odessa ?) avec à l'intérieur une galette d'inspiration Cocteau Twins lisse où le couple de musiciens aurait consacré l'éther de leur psychédélisme en chambre plus à leurs naseaux qu'à leurs compos.Dommage.

Rééditions- ressorties-néo vides-greniers :

tout d'abord la suite et fin des belles éditions du Zeppelin : 76-79, John Boham ne paiera plus sa tournée, John-Paul Jones fait peu à peu calife à la place du calife Jimmy cocaïné et pose ses synthés partout (ah la tentation de la pseudo-modernité !) du coup en 80, captain' Page rentre définitivement le Dirigeable au hangar tout en s'assurant rente financière et notoriété à vie :




Après Londres, la capitale Pop-vintage fut certainement Perpignan because la ressortie en un double CD des quatres premiers disques des liminanas Lionel & Marie : Ils tournent encore et encore sur la platine, classe !



Et enfin, bonheur automnal comme un adoubement temporel à mon bill Ryder-Jones l'autre liverpudlien , Michael head aidé de on fidèle frangin John pour un disque parfait, accoustique, mélodies californiennes circa 67' et anglicité typique:



singles de l'année :

"Tutti Frutti" de New Order, "Who wear the pants" par Soko et, jouissivement bordélique ceci :


The Libertines : "Gunga Din"

Ca démarre paresseusement à la Clash et tutoie les sommets grâce à un refrain digne d'un hymne de pub : sexe, alcool et Rock'n'Roll !!!

Patatras of the year :

Des millions de vues, avant la sortie de l'album, sur Youtube ne sont finalement d'aucun secours excepté comme roue de secours aux journalistes plus amateurs de chiffres que de décibels.
Au fond j'avais fini par aimé Adele, un premier disque en galop d'essai et le suivant "21" qui a légitimement cartonné : une idéale interprétation d'anglaise effrontée et pataude mais à la Soul imparable, comme une Amy sobre avais-je écrit...
Cette fois, sans doute pressurée et mal conseillée par un staff angoissé à l'idée de surpasser le hit, Adele sort un album pire que banal, anodin, sans objet ni motivation : une armée de producteurs, moultes studios et au final, 4 années d'attente pour du rien.
Mais les médias ne retiendront, une fois de plus, que les chiffres de vente, certainement colossaux pour une telle daube.



Voilà messieurs, mes dames, mon humble bilan; j'en oublie certainement mais la balle est désormais dans votre camp, à vos plumes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Anat'
Grand Sachem


Messages : 18832
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 54
Localisation : Dans le Cotentin

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Dim 06 Déc 2015, 20:50

Là , je dis chapeau !

Bien tourné,bien vu !

_________________
Grosso modo, spécialiste de rien du tout.  
Collectionneur de coins coupés

Rose ! Avec des étoiles vertes !
Amuse toi, cela empêche de mourir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilic
Pruneau AOC


Messages : 4447
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 51
Localisation : Agen, nombril du sud-ouest

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Dim 06 Déc 2015, 22:00

ah, Nowhere, providence des sans idée de cadeau pour les fêtes !

mais qui c'est ce Billy ? oh là là, en effet, c'est pas gai... bon, c'est adapté à la saison

dommage pour wilco, mais le coup est régulier

Courtney est sympa, mais ses chansons sont un peu trop bavardes, enfin à notre goût, pas sûr qu'on la laisse monter sur le podium Tarani

bon, je vais voir si on a trois disques de l'année pour faire un autre stand


edit : ton Billy, là, je te signale qu'il a pompé son "satellites" sur Men at work





dépressif mon cul... des claques, oui :lilic:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue



Messages : 1517
Date d'inscription : 01/12/2014
Age : 53
Localisation : on the sunny side of the street

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mer 09 Déc 2015, 20:10

2015 on va pas te regretter, qui aurait cru qu'on pouvait mourir pour avoir dessiné des mickeys ou simplement être sorti à un concert entre potes en fin de semaine
Reste que les sorties musicales de cette année ont collé à l'ambiance : tristoune et sans panache.

A retenir quelques pièces qui ont passé le cap de la première écoute :
( à prendre comme ça vient, dans le désordre et sans idée de classement )


Kinski - album "seven (or eight)" : avec aux manettes Bob Weston qui officia sur "In Utero" de Nirvana, le trio
de Seattle reste en famille.

 
Kinski - Operation Negligee



Blackwater Prophet - Album "Ghost" : encore un trio Américain pour un disque à guitares avec rythmiques plombées et parfois plombantes.


Blackwater Prophet - Empress Avalon



The Underground Youth - Album "Haunted" : Ca respire toujours pas la joie de vivre à Manchester apparemment, mais on n'est pas trompé sur l'ambiance avec le titre du disque, c'est hanté et dark.


The Underground Youth - Returning To Shadow



Guantanamo Baywatch - Album "Darling It's too Late" : Ils sont de Portland, à deux pas de Vancouver et donc tout à fait qualifiés pour balancer de la surf music bien sympa.


Guantanamo Baywatch - Jungle Bride



Moon Taxi - Album "Daybreaker" : "a little indie, a little proggy, kinda poppy" (Rolling Stone, octobre 2015); tout est dit.


Moontaxi - Rooftops



The Prefab Messiahs - Maxi Ep "Keep Your Stupid Dreams Alive" : psyché joyeux et foutraque from Boston.



The Prefab Messiahs - Orange Room




Nothing But Thieves - Album "Nothing But Thieves" : Ces Anglais auraient très bien pu assurer le générique du dernier James Bond à la place du fade Sam Smith.


Nothing But Thieves - Hanging





Kurt Vile - Album "b'lieve I'm Going Down" : Bien foutu comme d'hab', ce mec est un petit génie.


Kurt Vile - Pretty Pimpin





Serpent Power - Album "Serpent Power" : Découvert ici-même grâce à notre ami Yardie, un album psyché
épique et coloré.


Serpent Power - Lucifer's Dream Box





Melody Gardot - Album "Currency Of Man" : retour gagnant à la case blues/soul, et quelle prod. !


Melody Gardot - Same To You




James Taylor - Album "Before This World" : impeccable, oscar 2015 de l'ancien dont on s'attendait pas à ce qu'il revienne avec classe (mais on espérait quand même).


James Taylor - Today, Today, Today



Au niveau des plantades, j'en retiendrais 2 pour faire court et parce que je m'y attendais pas : Wilco et Don Henley qui n'est toujours pas death metal mais plus trop Eagles non plus.

 



...et pour finir, les rééditions et coffrets qui tuent :




Mesdames, Messieurs, merci de votre attention; le dernier qui sort éteint les lumières et débranche la stéréo. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle



Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Lun 14 Déc 2015, 20:50

le Kurt Vile j'ai hâte... il m'attend chez le Rev

pour le reste du cru 2015, je sais pas, j'ai rien retenu

y'a le dernier TaraKings qui déchire le slip de sa mère, mais il est pas encore sorti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nowhere Man



Messages : 4238
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mar 15 Déc 2015, 14:00

Ne serais-tu pas en train de t'alzheimeriser chère Isa ?

Il y a longtemps, je rageais ne pas avoir été là (67-69) ou d'arriver trop tard à la fête (77...), bref toujours le bad timing , mais depuis je réalise que, forcément, c'est right here, right now !....Chaque nouvelle année livrant son lot de pépites malheureusement dans une époque pourrie-gâtée sans enjeux culturels vitaux, notre noble quête incluse.

....surtout qu'à (notre ?) âge, le Perf', les santiags, le t-shirt Ramones, je reviendrai bientôt sur la Rock'n'Roll attitude.*

* : objection mon honneur, de retour de London to visit notre aîné, j'ai découvert que pour Christmas il m'offre une parka Lambretta ! Yardie va être vert comme un lutin du Père Noël.

"...y'a le dernier Tarakings (Y a eu d'autres avant ?) qui déchire le slip de sa mère, mais il est pas encore sorti..." : le mom's slip ? aussi fort que Star Wars ?

Dim Vador : " Lilic, i'm your mother". affraid pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle



Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mar 15 Déc 2015, 21:10

bah, désolée Nowhere.... j'ai cherché un peu dans la pile des disques, celle qu'est à côté de la platine, les disques qu'on a écoutés et réécoutés cette année, mais j'ai pas vu de pépite 2015 qui serait arrivée jusque là... z'ont dû tomber ailleurs

et je ne m'alzheimerise point du tout, je me rappelle très bien, très très bien comme si c'était hier, les Stones en 71, les Stones en 72, les Stones en 73, les Stones en 74, les Stones en 75, les Stones en 76... après, j'avoue, ça se brouille un tantinet Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nowhere Man



Messages : 4238
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mer 16 Déc 2015, 12:48

En un mot : Black bonnet et Blue bonnet.

Et les zautres, big', L'Anat', PY, Yardie, Phil, Dams ? Nada ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil



Messages : 3850
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : Pays des champignons

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mer 16 Déc 2015, 13:02

Je n'ai acheté qu'un seul disque sorti cette année. Et encore, c'était un coffret CD Embarassed , et uniquement parce qu'il contenait le DVD d'un concert de Bettye Lavette, une des rares survivantes -encore opérationnelle- de la bonne époque.

Bettye Lavette "Worthy"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dams



Messages : 2032
Date d'inscription : 29/04/2010
Age : 50
Localisation : Panazol (87)

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mer 16 Déc 2015, 13:39

Ouais.
Heu ... ben ...
En 2015 :
. Dave Grohl s'est cassé la patte. Ballot.
. Mike Porcaro est mort. Mr Friendly.
. Nightwish a sorti un album superbe. Un de plus.
. Je me suis recueilli au Ramones Museum à Berlin. Emouvant.
. Iron Maiden s'est fendu d'un premier double album. Doublement grand.
. Andy Fraser est mort. All right now.
. Je me suis fait l'intégrale de Blackmore's Knight. Médiéval.
. Trujillo a sorti son film sur Jaco. A voir.
. Demis Roussos est mort. Aphrodite's child.
. Motörhead a fait du Motörhead. Comme d'hab.
. Les Steve'n'Seagulls ont fait plein de reprises délirantes. Champêtre.
. Chris Squire est mort. Owner of a lonely heart.
. Le Hellfest a été monumental. Mérité.
. B.B.King est mort. The thrill is gone.
. Les live de Biffy Clyro ont tourné sur ma platine. Powerful.
. Stromae s'est marié. Qui ça ?
. Camille et Kennerly Kitt (les Harp Twins) ont enchanté mes soirées. Reposant.
. Leny Escudero est mort. Pour une amourette.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruck.fr.cr
big'
Bras Gauche


Messages : 18438
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 54
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mer 16 Déc 2015, 20:23

Nowhere Man a écrit:
Et les zautres, big', L'Anat', PY, Yardie, Phil, Dams ? Nada ?

nada intersidéral pour moi ; de mémoire, rien pour 2015
en nouveauté, je crois avoir écouté les deux premières minutes du dernier Bowie, quand il vocalise sur une longue intro (Blackstar ?), j'ai cru m'ndormir
j'ai acheté le coffret live Matrix du Velvet, donc fausse nouveauté puisque ça remonte à 1969

et sinon, je suis resté bloqué circa 1971/72, en gros rabbit

bravo à ceux qui suivent l'actualité et qui font partager leurs coups de coeur Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PerYoun
Vieux Gréement


Messages : 9964
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 49
Localisation : Sur les bords de la petite mer

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Jeu 17 Déc 2015, 07:04

Pas mieux chez moi.   :cali:

Pauvre année 2015; rien acheté qui m'ait tourneboulé au point d'en parler ici.
Mais merci à cette rubrique qui permet de faire du rattrapage...

_________________
« Je n'ai jamais été à la mode, comment voulez-vous que je sois ringard ? »
Daniel Prévost
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yardbird
En mod' Brenneke


Messages : 10680
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 48
Localisation : Nowhere land

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Jeu 17 Déc 2015, 15:26

Désolé, le manque de temps avec le boulot de fin de trimestre et mes visites un peu trop épisodiques m'ont fait oublier ce topic hautement recommandable

Je reviens sous peu avec ma sélection. Je crois que je vais être le seul à mettre le Star Wars dans mon palmarès... Tant pis, contre vents et marées, je résisterai Wink

Une parka Lambretta?! Jaloux je suis :yoda:

Edit : Après une écoute hyper rapide, le Kinski est
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue



Messages : 1517
Date d'inscription : 01/12/2014
Age : 53
Localisation : on the sunny side of the street

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Jeu 17 Déc 2015, 20:30

Isabelle a écrit:

....et je ne m'alzheimerise point du tout, je me rappelle très bien, très très bien comme si c'était hier, les Stones en 71, les Stones en 72, les Stones en 73, les Stones en 74, les Stones en 75, les Stones en 76... après, j'avoue, ça se brouille un tantinet Neutral

On en est tous là chère Isa; depuis combien d'années n'avons nous pas reçu une (très) grosse claque musicale dans la tronche ?
Alors on réduit la voilure et ses prétentions à l'orgasme rock n' rollesque. Quitte à écouter beaucoup de tout
pour se contenter des petits riens qui resteront à la surface du tamis.
Ou bien on passe au traitement de substitution, tel Philippe Garnier qui à l'époque écoutait les albums solos de Ron Wood pour compenser le manque de Dylan (!). Perso en ce moment je suis en manque de sons
de guitares alors je bouffe du néo-psyché pour essayer de pallier... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle



Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Ven 18 Déc 2015, 18:32

oui, je comprends, le néo-psyché comme soin palliatif, ça se tient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil



Messages : 3850
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : Pays des champignons

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Sam 19 Déc 2015, 08:40

Blue a écrit:
Perso en ce moment je suis en manque de sons
de guitares alors je bouffe du néo-psyché pour essayer de pallier... Very Happy

Et pourquoi pas du VRAI psyche Blue ? Tu les as/connais tous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yardbird
En mod' Brenneke


Messages : 10680
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 48
Localisation : Nowhere land

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mar 22 Déc 2015, 11:38

Bien, me voilà en vacances, je vais donc trouver un peu de temps pour mon palmarès 2015 Wink

Je vous avoue que j'ai été moins critique que vous pur cette année 2015 et j'ai découvert quelques pépites.

Commençons par les choses qui fâchent... Je défendrai Star Wars!

Suite à une première écoute, je vous avoue que je suis resté dubitatif et je n'ai pas voulu rester sur un semi-échec et petit à petit, j'ai découvert d'excellents morceaux qui en font le digne successeur de The Whole Love.

More



Beau geste du groupe que je tiens à rappeler, téléchargement gratuit de l'album avant sa commercialisation. Le téléchargement associé au vinyle comprend le live complet au Pitchfork Festival, petite attention que j'ai beaucoup appréciée.

Ensuite Mikal Cronin et son troisième album, le bien nommé III. Suivant depuis trois albums son petit chemin de barde folk psychédélique, MC a été une de mes grosses claques du début 2015



Say



Turn Around



Toujours en ce début d'année, Father John Misty, ancien batteur des Fleet Foxes, fou amoureux de sa nouvelle compagne se met à nu, tel un Eric Clapton pour Patti Boyd - Harrison dans Derek & The Dominoes, avec I Love You, Honeybear.



The Night Josh Tillman Came To Our Apartment



Chateau Lobby #4 (In C For Two Virgins)



Jacco Gardner, Hollandais embrumé de son état, qui revient sur son deuxième album Hypnophobia à des influences plus floydiennes voire musique digne de giallo. Peut être un peu moins accessible que son premier mais superbe de bout en bout.



Hypnophobia



Find Yourself



Beaucoup plus énervé, dans son trip Black Sabbath mâtiné de stoner rock, Ty Segall se vautre comme un goret dans sa fange en qualité de batteur-chanteur de Fuzz. II est aussi plombé que I, on sort de l'heure d'écoute totalement lessivé mais qu'est ce que c'est bon!!!



Let It Live



Pipe



Le dernier Richard Hawley - Hollow Meadows, chroniqué auparavant par Nowhere, magnifique.

Heart Of Oak



Le dernier Paul Weller - Modfather de son état , Saturns Pattern. J'avoue avoir mis du temps avant de passer à l'achat mais loin d'être déçu je suis. J'avais été refroidi par Sonic Kicks mais là, coup de maître!



White Sky



Pick It Up



Monster Magnet - Milking Stars, groupe que je suis depuis 20 ans (Ho purée Shocked affraid ), qui s'était perdu dans les brumes du hard moule-burnes suite à des débuts hautement psychédéliques à la Hawkwind et qui reviennent depuis leurs deux derniers albums à des contrées qui me sont familières.



Milking The Stars se veut une relecture de leur dernier album, plus 60s-70s.

The Duke (Full On Drums 'N Wah)



Et enfin, je finis 2015 sur un des mes allumés favoris Kelley Stoltz et son In Triangle Time qui clôt l'année 2015.

One man band, le monsieur triture les sons et les chansons façon Brian Eno circa Chasing Tiger Mountain By Strategy et Here Come The Warm Jets, ces chefs d'oeuvre de premiers albums.



Crossed Mind Blues



Cut Me Baby ici

Enfin, côté rééditions, j'avoue ne pas avoir craqué sur les trois derniers Led Zeppelin, dispensables à mon gout et que j'ai déjà en CD.

Bref, un coffret Raspberries qui m'a comblé dans le rayon Powerpop (En CD malheureusement)



I Wanna Be With You



Et puis les rééditions des albums et compilations des trop méconnus Broadcast.

Come On Let's Go



Papercuts



Rip Trish Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nowhere Man



Messages : 4238
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mar 22 Déc 2015, 13:56

Bien bien toussa Yardie : de la modernité ourlée de vintage, bienvenue sur ce forum ! drunken geek

PS : ton Kelley Stoltz me fait penser à Norman Greenbaum, dream-je ? quant aux bien nommés Fuzz, Ozzy et Tommi peuvent comater peinards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yardbird
En mod' Brenneke


Messages : 10680
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 48
Localisation : Nowhere land

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mar 22 Déc 2015, 14:09

Merci Nowhere. En effet, tu as mis le doigt dessus, les guitares sont tre proches pour le Greenbaum.

Maintenant, ce n'est pas la chanson la plus représentative du disque. cut Me Baby illustre davantage l'atmosphère générale du disque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue



Messages : 1517
Date d'inscription : 01/12/2014
Age : 53
Localisation : on the sunny side of the street

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mar 22 Déc 2015, 14:39

Merci Yardie, il y a 2 ou 3 choses à coté desquelles j'étais passé et que je vais fouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yardbird
En mod' Brenneke


Messages : 10680
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 48
Localisation : Nowhere land

MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Mar 22 Déc 2015, 14:40

Un prêté pour un rendu Blue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2015, tu l'aimes et tu la quittes   Aujourd'hui à 04:51

Revenir en haut Aller en bas
 
2015, tu l'aimes et tu la quittes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2015, tu l'aimes et tu la quittes
» speedy pizz en 2015
» pourquoi tu aimes la(le) funk ?
» Tu aimes le Jazz ?
» Freedom - Atlanta Pop Festival (28 août 2015)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ANNEXE :: LE FOURRE-TOUT-
Sauter vers: