AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'age d'or,mythe ou réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 09:03

Isabelle a écrit:

si si il y a un courant dominant, archi dominant, et c'est le rap
je suis pas sûre du tout que ce soit un appauvrissement de la musique noire (d'ailleurs c'est quoi la musique noire ? Hendrix, c'est de la musique noire ? bon il est noir d'accord, mais sinon ? je passais l'autre fois à mes élèves le documentaire Arte "des chaînes de fer aux chaînes en or", du blues au rap bling bling sur fond de luttes des Noirs aux EU, eh ben le nom d'Hendrix est même pas cité... et c'est tant mieux)

pour le rap je crois qu'on peut tout simplement pas comprendre, pas de l'intérieur en tous cas, vu que notre coeur est ailleurs... et qu'on est trop vieux aussi , ptêtre bien

Hum.....le rap est peut-être un courant archi-dominant dans ton lycée, parmi tes élèves, mais je peux t'assurer que c'est pas le cas à Tulle, dans mon magasin. Donc, c'est pas un courant archi-dominant.
Démonstration mesquine et partisane?
La salle de concert de Tulle programme trés peu de rap ou de hip-hop dans l'année (le hip-hop, quelle autre grosse farce! pas le genre ou le courant originel, mais le terme fourre-tout que c'est devenu...n'importe quoi!) donc, c'est pas archi-dominant.....
Y'a rien d'archi-dominant, juste un robinet à sons grand ouvert. et toi, t'es là avec ta passoire, avec ton tamis, à essayer de trier ce flot continu. Toi, moi, on essaie de trier selon nos gouts, notre savoir, et notre bon plaisir. Parce qu'on a ce truc essentiel, beaucoup plus essentiel que "la culture": l'éducation.
Je sens que ça va encore réagir, là....

Bon, la musique noire.
Je me suis mal exprimé, déja.
Je voulais parler de la musique noire américaine.
Qu'on le veuille ou non, ça existe, ça a existé, ça a une histoire qui correspond à la société américaine.
En France, évidemment, on aurait du mal à définir une musique blanche française (!!) et encore plus à parler d'une musique noire française (!!!), parce que nous, n'est ce pas, on intégre. et on est trés fier de ça, alors que c'est un vilain mot, l'intégration.
Bon, je m'égare encore.
La musique noire américaine a une histoire donc, liée au système communautariste américain, et on ne fera pas l'affront de rappeler l'esclavagisme, et la ségrégation....Aprés, évidemment, on sait que c'est plus subtil que ça, que la musique noire américaine tire son origine AUSSI de la musique country américaine, du folk song anglo-irlandais, de la musique sacrée occidentale, etc....Mais il n'empêche que jusqu'à la fin des années 50 il existait ce classement des ventes avec la fameuse section "race records", eh oui....
Alors, la musique noire américaine m'a fait réver, autant pour sa richesse émotionnelle, ryhtmique et harmonique, que pour son désir d'émancipation et son désir de partage. Le jazz, le blues, quel bouleversement, quelle révolution esthétique! Des negros-spirituals à Albert Ayler, quel chemin parcouru, quelle aventure, quelle explosion!
Et puis, il y a ce moment magique, une petite décénnie ou l'on a pensé que les deux communautés allaient se mélanger, avec le mouvement des droits civiques...jusqu'à la mort de Luther King, en gros.
C'est pendant ce temps-là qu'on a vu des jeunes blancs s'emparer du blues et le malaxer, le triturer pour en faire quelque chose d'autre. C'est pendant ce temps-là qu'on a vu des musiciens noirs s'emparer du rock aussi: Hendrix en est l'exemple le plus fameux et le plus brillant. Lui a fait exploser les barrières. Sly aussi. Et Miles, et Shuggie Otis, et d'autres beaucoup moins connus.
On ne peut parler de la musique américaine, celle qui nous concerne, sans évoquer l'histoire des luttes pour l'émancipation: celle du peuple noir, celle aussi de la jeunesse blanche, celle de la gauche américaine aussi, dont une certaine branche a eu la tentation de la radicalisation entre 1968 et 1972. on ne peut parler de cette musique qui nous passionne sans évoquer le fait que la société américaine est ultra-violente, et qu'elle s'est bâtie sur cette violence, qui ressurgit régulièrement.
L'échec des années 60, c'est aussi la reconduction de chacun dans son quartier.
Et ça, c'est régressif.
Au lieu de Sam Cooke chantant "A change is gonna come" au lieu d'Aretha chantant "respect" au lieu de Sly s'exclamant "Don't call me nigger, whitey", au lieu d'Hendrix célébrant "Machine gun" au lieu de Gil-sott-Heron expliquant que "The revolution will not be televised"( et ça, c'est déja la fin...), on a Body Count et "cop killer" Public enemy et "Fight the power" ou NWA et "Fuck da police"...et là, je parle évidemment du meilleur du rap, le plus intelligent, le plus novateur.
Je ne parle pas des chaines en or, des bitches en string, des rollex en or et des bagnoles qui brillent.
La street credibility, la crédibilité du quartier, non mais quelle connerie! Le retour au clan....
Et tout le monde y va....Ici, c'est l'identité française qu'on nous impose....L'identité française, elle est dans ma poche, c'est une bête carte plastifiée, voilà tout!

Allez, à vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 10:17

on s'en va se promener au bassin d'Arcachon quelques jours

la tringle à qui veut !

Big tu veux bien faire l'interlude ?  flower 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 10:24

non mais Rev, quand même, tu sais bien qu'aucun rapeur n'aura seulement l'idée de mettre les pieds dans ton magasin ! on ne peut tirer aucune conclusion à partir de la fréquentation hyper auto select de ton magasin qui est une niche (enfin une caverne plutôt) ! bien sûr que mon lycée est nettement plus représentatif des courants dominants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nestor

avatar

Messages : 1050
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 39
Localisation : Bastille Plage

MessageSujet: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 10:26

big' a écrit:
Re-aparté : comme "vachement moins" Nestor What a Face
Meuh !  geek 

The Rev' a écrit:
La salle de concert de Tulle programme trés peu de rap ou de hip-hop dans l'année (le hip-hop, quelle autre grosse farce! pas le genre ou le courant originel, mais le terme fourre-tout que c'est devenu...n'importe quoi!) donc, c'est pas archi-dominant.....
Juste là-dessus, je ne suis pas persuadé que la présence ou non d'un genre musical comme le rap dans les salles de concert soit un élément pertinent pour analyser son poids dans la culture musicale (des jeunes) d'aujourd'hui, en tout cas en France. Il y a un vrai biais institutionnel derrière, qui recoupe un différentiel d'âge et de classe (les salles sont tenues par des petits bourgeois blancs et subventionnées par des édiles peu adeptes en général du cop-killing ou du niquetamère...) Même à Paris, même pour les grosses cylindrées (hors de la pop déguisée en rap genre Eminem et sa tournée mondiale), il est quasiment impossible de monter un concert de rap ou de hip-hop ailleurs que dans les MJC des quartiers dits sensibles dont sortent les artistes (et dans lesquelles, pour le coup, je ne suis pas persuadé qu'on voie grand-chose d'autre, mais je peux me tromper).

A contrario, la multiplication de groupes (de qualité certes très variable) de rap ”rural” ou ”banlieusard pavillonnaire”, pour l'essentiel fait par des ”petits blancs” qui n'ont jamais foutu les pieds aux Quatre Mille (sans pour autant que leurs conditions de vie soient plus enviables pour certains, mais c'est une autre histoire), me semble plutôt témoigner de la diffusion massive, hors de son milieu d'origine, d'un style de musique qui a longtemps cherché sa ”crédibilité” dans ses origines ”ghetto”, en une forme de label AOC assez dérisoire. Il y a clairement beaucoup plus de jeunes (<30 ans) qui écoutent du rap que du rock, et on crèvera avant eux, donc le mouvement est quand même en faveur du rap. (Après, si je suis un brin mauvais esprit, je dirais que la plupart écoutent de la merde – rap ou rock –, mais je vais m'attirer des ennuis...   )

Pour finir, sur les USA: oui, ”musique noire” là-bas a un sens qu'il n'a pas chez nous, même si on finira peut-être par y venir, et cette musique est intimement liée à l'histoire sociale et politique des Afro-Américains. Et sur ce point, je pense que  le mouvement ”ouverture des 60's” humanistes vs ”repli des 70's/80's” avec le rap et sa culture territoriale, on peut difficilement le mettre sur le dos des seuls rappeurs. Ils sont en grande partie le produit de ce que la société américaine a fait d'eux: les enfants d'une population paupérisée à l'extrême, finalement bien plus ghettoïsée dans les 80's que dans les 60's où leurs parents luttaient pour être considérés comme des citoyens à part entière (ce qui est quand même un comble!), et vivant dans des quartiers en proie à une violence endémique dont le rap, même le plus ”gangsta”, est bien plus le reflet que la cause – même si, à terme, il finit par générer une mythologie de la violence qui n'aide pas à résoudre les problèmes. La ”reconduction de chacun dans son quartier”, elle se fait dès les émeutes de Watts en 1965, au moment où l'Amérique blanche conservatrice prend peur devant cet ”ennemi intérieur” qu'elle avait si longtemps pris pour un ”ennemi inférieur”, et elle est très savamment orchestrée par les séides de Nixon et Reagan, dans le but de maintenir la violence à haut niveau au sein des communautés noires (puis latinos), afin de la contenir et de leur éviter de venir marcher sur les plate-bandes des villas wasp.

(merci Sachem!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nowhere Man

avatar

Messages : 4315
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: L'age d'or II   Sam 21 Déc 2013, 11:36

Ce n'est pas de ta faute Nestor, mais effectivement "pourquoi le vinyle c'est mieux" a récemment muté (mité ?) en catharsis rockenrollienne où j'ai une part de responsabilté.

Parti de trois fois rien (la passion de la zique, pensez-donc, pff!) on arrive au Rap, tout de le charme des pleins et déliés, des coqs-à-l'âne de la conversation à la française, la dispute trouvent ici un bel aboutissement. N'est-il pas ?

Je terminerai (provisoirement ?) en réalisant qu'après toutes ces années de musique, de lectures , de cinéma, de boule bretonne, bref de consommation culturelle (la parfaite équation de la passion et de la carte bleue), jamais entendez bien, jamais film ou livre ne m'a boulerversé, le mot est faible comme a pu le faire un disque, une chanson Pop : le monde, le vrai, à portée de main en 40 ou 3 minutes selon format.
Ce n'est que du Rock'n'Roll mais j'aime ça à cause de l'immédiateté de sa force d'évocation qui m'accompagne encore.

La presse musicale, sans doute à l'affût sur le forum, n'est pas en reste :

"....Je vois ces petits CD et je me dis que les gens devraient se méfier. Ils ne savent pas ce qu'ils font quand ils les ramènent chez eux.Un disque ce n'est pas une chose inerte, qui va rester dans son coin.Ca peut exploser, vous envoûter, vous emmener ailleurs dans le meilleur des cas.Ecouter un disque ce n'est pas comme regarder un tableau. C'est physique, c'est une expérience qui peut vous bouleverser...."
Lou Reed: interview de 1996 in Les Inrocks Nov.2013

"....Mais quelle chance d'aimer autant la musique que nous ! Ca nous porte,ça change la vie, ça la rend fabuleuse.J'ai de la musique en permanence dans la tête..."
Etienne Daho in Rock & Folk Janvier 2014
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 11:46

Complétement OK avec cette analyse du repli communautaire.
Je ne voulais absolument pas dire que ce repli était dus aux seuls rappeurs bien au contraire, il est encouragé par ceux que tu appelles les petits bourgeois (blancs ou blacks) , soit par répulsion soit par fascination.
Sinon, pour répondre à Isa, la remarque sur mon magasin était une joke, que j'ai tempéré avec l'exemple de la programmation de la salle SMAC.
Nestor me fait justement remarquer que cette prog' est faite par des petits bourgeois blancs.
Exact.
Et ces petits bourgeois blancs s'efforcent de coller aux mouvements dominants, bien élevés qu'ils sont. Et qu'est ce qu'on remarque? Qu'il n'y a aucun courant dominant, à part un grand bordel, ou tout se vaut, et puis surtout, tout s'énonce obscurément: lire les programmes de ces salles est une grande expérience de la novlangue qui ne veut rien dire sous ses grands airs savant et "cultivés"!!!!

C'est ce que je voulais dire, le rap n'est pas un courant dominant. Le rap n'a pas plus d'importance, que le rockabilly, le disco, le twist, le rock steady, la pop bubblegum, le glam, le punk, la new wave, la prog', tous ces courants qui furent avalés, digérer et recracher par le grand mouvement fédérateur que fut le rock entre 1965 et 1980. Voilà ce qu'est un courant dominant.
Et c'est pas la peine d'aller se cacher dans la baie d'Arcachon pour nier la réalité! Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 11:58

cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 12:00

Oui, bon, en attendant, nous voilà déportés dans la catégorie "L'annexe: Le fourre-tout"....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18523
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 54
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 12:36

Isabelle a écrit:
Big tu veux bien faire l'interlude ?  flower 

De retour du marché aux truffes de Richerenches (où on parle peu et à voix basse) ...

Le rap c'est pas mon truc mais ça me semble autrement plus vivace que le post-rock et s'il est moins visible c'est aussi qu'il fonctionne avec d'autres codes, y compris pour les rassemblements. Tant qu'il n'y aura pas un Bill Graham pour remplir des salles, more and more, il ne sortira pas vraiment de la sphère des affranchis.

Je suis en train de relire des chroniques de Paringaux et je suis étonné par le nombre de disques maintenant connus qui n'ont pas été diffusés en France lors de leur sortie (sauf à payer des imports à prix d'or), les Velvet, Vintage Violence eud' John Cale, Buffalo Springfield, les premiers Nilioungue, etc, qué misère.

Pas étonnant que tout un pan de la musique de cette période ait été glorifié et mythifié. C'est plus facile quand c'est fantasmé, même si en l'occurrence l'écoute réelle n'a pas dû être trop décevante. J'imagine.

Cela dit, avec les rééditions CD ou non et internet qui permettent d'écouter quantité de choses, il y a bien un côté mythique à ce prétendu âge d'or. Que ce soit en folk, en psyché, en kraut, il y a des disques obscurs qui auraient pu le rester sans grand dommage, sauf qu'ils sont devenus collector. Maintenant qu'on peut écouter avant de mettre un (parfois gros) billet, c'est fou les économies qu'on fait et je plains les mordus d'il y a 20/30 ans qui se sont saignés pour une galette graalique dont le ramage ne vaut pas le plumage et qui est finalement anecdotique. Oar de Skip Spence ou l'éponyme Morgen je suis bien content de connaître mais ça m'aurait bien fait suer de devoir mettre 300 boulettes dans un original pour y jeter une oreille. Et je ne parle même pas du plus obscur encore plus coté.

_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)


Dernière édition par big' le Sam 21 Déc 2013, 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 13:13

Bon, je veux dire, le rap, le slam, c'est un truc vieux comme la première guitare de Robert Johnson.
Les bluesmen l'on fait, les soulmen évidemment, avec James Brown en godfather.
Est ce que pour autant toute la musique noire est devenue du rap dés les années 50, se disant, bon dieu mais c'est bien sur, c'est ça qu'il faut faire?
Que nenni.
Le premier disque de rap à part entière et reconnu comme tel est le premier album des Last Poets sorti en 1970.
La soul ou le funk s'en trouvèrent-ils soudain périmés?
Que nenni.
Derrière ça, il y eut des petites choses comme "There's a riot goin' on", "What's goin' on", "Inspiration/information", trois fois rien, quoi....
On va croire que je hais le rap, non, point du tout. Ce que je déteste, entre autres, ce sont les fans de rock quadra ou quinquas, qui m'annoncent fièrement: " moi, j'aime tout, sauf le rap!".
Le rap a produit de bons disques, comme le disco avant, comme le funk avant.
Le rap, en tant qu'expression commerciale, a plus de 25 ans d'existence. Pendant ce quart de siécle, il a pas évolué des masses, si je puis me permettre...Beaucoup moins que la rock music entre 1965 et 1980. Beaucoup moins que le jazz entre 1945 et 1965.
Mais bon, on va pas y passer la nuit, d'autant plus qu’apparemment, on cause trop et fort.... Very Happy Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
Elmeco



Messages : 742
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 13:50

The Rev' a écrit:

On va croire que je hais le rap, non, point du tout. Ce que je déteste, entre autres, ce sont les fans de rock quadra ou quinquas, qui m'annoncent fièrement: " moi, j'aime tout, sauf le rap!".
 

Tiens suis content j'vais t'énerver Rev', j'aime pas le rap (sous toutes ses formes, qu'ils soit conscient, bling bling, slamant, de la guerre 14)..ha oui y a pas que la rap que j'aime pas...!
la world music entre autres (je sais tu vas me faire un cours et me dire que le rock c'est une sorte de world music!)
J'suis certes dans mes certitudes mais au moins je sais ce que j'aime ou pas..et c'est pas parce qu'il y a un peu de rock (avec des vrais morceaux dedans) dans un morceau que je vais accrocher.
Après le vécu, l'histoire de chaque personne compte, les affinités, la mauvaise foi, fait qu'on va aimer un truc ou pas.
M'en fous un peu de l'âge d'or du rock, c'est pas le passé qui me donne l'étincelle si petite soit-elle (quoique des fois)...bah oui qu'est ce que je fous sur vintage alors (?!!)...

Bon les punks au musée c'est aussi une escroquerie?!

L'important est qu'il y ait encore des groupes, jeunes, vieux, qui prennent leurs guitare (surtout) maintenant et qui y croient (ou pas d'ailleurs) mais qui font que mes cages à miel bien bouchées se débouchent de temps en temps.
Plaisirs égoïstes mais bien réels.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmeco



Messages : 742
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: essai   Sam 21 Déc 2013, 14:08

Nous sommes tous des déportés!

Bon tu ne vas pas commencer à râler Rev'...

Quand à la petite bagarre cd contre vinyls, on peut même prolonger jusqu'au mp3,4,5,6...à vrai dire m'en fous également, au fond seul le contenu compte...j'ai été élevé au vinyl et alors...j'reste pas insensible à une belle pochette de grandeur 33 tours mais je ne vais pas la regarder autant que j'écoute la musique.
Mais je sais que mes oreilles sont bouchées, pas la peine de crier si fort!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 28 Déc 2013, 17:06



sont quand même un peu beaufs, les rappeurs, je trouve... geek 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 28 Déc 2013, 17:25

Z'ont des tee-shirts moches, surtout.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
Nowhere Man

avatar

Messages : 4315
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 28 Déc 2013, 17:38

Au-delà de la musique, des samples et du (des?) propos du Rap il y a un fondamental sur lequel je reste intransigeant c'est leur look !

Qui d'entre nous avait envie d'aller au collège-lycée fringué comme le prof de sport à moins d'avoir gym en première heure ?

Qui a envie de porter des pantalons molletonnés jaunes canaris, blancs et une casquette d'enfant de 6 ans collée sur le crâne à la superglue ?

Le Rock draîne aussi sa part de beaufitude (l'aut' jour je zieutais Ted Nugent sur Youtube) et peu calé en Rap j'ai peine à me prononcer mais pour un De La Soul combien de Sexion d'assaut bas du front et du baggy ?

Plus jeunes la moitié de la fascination Rock était provoquée chez nous par l'allure des musiciens sur les pochettes, dans les revues avant même d'avoir entendu une traître note .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 28 Déc 2013, 17:48

tous les mômes, Nowhere, tous les mômes ont envie... ça leur fait le même effet qu'à nous les tifs longs ou les platform boots

mais en fait, c'est ça le problème des mouvements dominants à message(s), c'est que ça se termine sur un ticheurte moche à se mordre la queue et voilà tout

tandis que le rock, c'est-y donc un mouvement dominant à message ou point que nenni de message, hein ???  Mad 









et hop la !  Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PerYoun
Vieux Gréement
avatar

Messages : 10085
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 49
Localisation : Sur les bords de la petite mer

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 28 Déc 2013, 19:01

Je confirme pleinement.
Un bon paquet de lycéens se trainent avec le futal sous les fesses, la veste de survêt et les baskets flashy.
J'oublie le mobile à donf qui crachote un beat cradingue et des voix d'outre-tombe.

Pour les tee-shirts, c'est vrai que ça craint un peu :



Sans compter leur fréquentation qui laisse à désirer parfois.



Tout est en ordre; à savoir la réaction de NW est celle de nos anciens face aux rockeurs des 60's...
"Quelle manque de classe, boudiou. Aucune allure, ces jeunes".

_________________
« Je n'ai jamais été à la mode, comment voulez-vous que je sois ringard ? »
Daniel Prévost
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Anat'
Grand Sachem
avatar

Messages : 18991
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 54
Localisation : Dans le Cotentin

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 28 Déc 2013, 19:26

Nowhere Man a écrit:
Plus jeunes la moitié de la fascination Rock était provoquée chez nous par l'allure des musiciennes sur les pochettes, dans les revues avant même d'avoir entendu une traître note .

Ca marchait bien aussi,même si c'est pas très constructif pour la discussion,le terme "musicien" englobant la totalité des genres.

Mais quand même,on peut pas nier.

_________________
Grosso modo, spécialiste de rien du tout.  
Collectionneur de coins coupés

Rose ! Avec des étoiles vertes !
Amuse toi, cela empêche de mourir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nestor

avatar

Messages : 1050
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 39
Localisation : Bastille Plage

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 28 Déc 2013, 19:51

Nowhere Man a écrit:
peu calé en Rap j'ai peine à me prononcer mais pour un De La Soul combien de Sexion d'assaut bas du front et du baggy ?
Bah, exactement comme en rock en fait, en gros un pour mille. Sauf qu'en tant que connaisseur de rock, tu identifies sans problème les pépites de la bouse vendue en gros, ce que tu ne sais pas faire en rap. Cypress Hill vaut largement Nirvana, comme NTM enfonce Téléphone et Trust. Mais pour le commun des amateurs de rap ou de variétoches, le rock c'est dire straits, le hair métal MTV des 80's (Nugent, mon dieu...) ou U2. À partir de là, on peut pas leur en vouloir de trouver ça aussi craignos que toi Sexion d'assaut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18523
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 54
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 28 Déc 2013, 20:14

L'Anat' a écrit:
Mais quand même,on peut pas nier.

Roquéfolque l'avait bien compris en collant Debbie de Blondie en couv' un mois sur trois.

Sinon, comme Nestor [/bis]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 28 Déc 2013, 22:32

big' a écrit:
Debbie en collant
vi vi assurément

mais sinon je me demande de quelles "musiciennes" on parle, parce que franchement je surveillais et j'en ai pas vu passer beaucoup (pas plus que des filles dans le rap, me semble-t-il)

pour le reste, comme Nestor itou

quant à leur machin qui crache à donf un beat cradingue, aux jeunes, bah ça me rappelle mon père qui qualifiait élégamment mon électrophone stéréo de "bousophone"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nowhere Man

avatar

Messages : 4315
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 28 Déc 2013, 22:40

....Mais je ne leur en veux pas du tout, je n'avais à l'instant T. pas d'autres comparatifs de haute volée comme Cypress Hill ou le Wu Tang Clan.

Par contre Trust était visionnaire sur le look vestimentaire de la rebellion Rap : "Antisocial, tu perds ton froc." elephant 

Allez bonne nuit les gens :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Jeu 30 Jan 2014, 09:23

Vous allez rire, j'ai passé un morceau de rap hier soir , dans mon émission de radio (Les Persuadeurs, sur Bram FM. Cherchez bien, vous trouverez ça quelque part, dans l'immensité de la toile...).
Du Eminem, pour être précis. (J'ouvre la parenthèse pour dire que le blaze de ce mec m'a toujours fait penser aux slips eminence, faut absolument que je consulte, moi!)
Mais bon, deux choses:
1-c'était le choix de mon acolyte, Danny Wilde, et comme je suis tolérant, j'ai écouté jusqu'au bout, et le ne lui pas collé une balle dans le genou.
2-le "morceau" était basé sur le sample d'un des plus grands bijoux pop, "Time of the season", des Zombies. Et comment dire, on peut faire subir tous les traitements qu'on veut à une grande chanson, ça marche toujours....

Voilà, c'était les dernières news du vieux con du 19.

Là, je vous l'ai fait DrJekyll.
Ma version MrHyde serait celle -ci:
Quand la seule idée qu'il vous reste est de coller un "flow" sur un riff pré-existant, tout en conservant carrément le refrain initial, mais en n'oubliant pas de baptiser ça "Rhyme or Reason" plutôt" que "Time of the season", on peut se dire que la chanson populaire est passée en un siècle de l'emprunt à la citation, puis du vol au pillage, carrément.
Une belle allégorie politique, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mar 04 Fév 2014, 12:16

en même temps, on peut difficilement reprocher au rap d'être ce qu'il est, sample+flow, c'est la formule non ?

et puis empruntage et pillage sont aussi deux mamelles auxquelles le rock'n'roll s'est toujours largement abreuvé non ? plus ou moins consciemment, admettons, si tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Dim 09 Fév 2014, 14:19

Je retombe sur ces quelques lignes de d’Alexandre Vialatte :

"C'est le troisième age de l'édition, nous dit Chardonne. Le premier remonte au début du siècle. Ce qui comptait à cette époque-là était tiré à quinze cent exemplaires. On mettait dix-huit ans à les vendre. Un éditeur avait deux employés, il travaillait dans une seule pièce, quelquefois deux. Il était pauvre. Le vrai public se composait de 3000 lecteurs. Chardonne estime que c'est un chiffre qui ne bouge pas."

C'est écrit en 1970 (dans La Montagne, bien sur), ce n'est évidemment pas une étude scientifique, et c'est un homme de droite qui le dit (oui, c'est agaçant, les gens de droite qui ont du talent…. Ce qui fait que Vialatte est de droite, ce n'est pas tant pour qui il vote, il est gaulliste, c'est assez vague. Non, c'est plutôt son système de valeur, et puis un pessimisme latent, une ironie mordante, un regard détaché sur le monde....), donc, on peut tempérer son propos, par exemple, dire qu'il exagère un peu, et que la diffusion de la culture fait des progrès et donc des petits. On pourrait donc compter sur 5000 lecteurs, et même, soyons fous, 10000. Et alors, ça ne change pas grand chose, hein?
Je ne suis pas loin de penser qu'on peut appliquer les propos de Vialatte / Chardonne à la musique, bien sur. A la musique enregistrée, en particulier. Qui concernait, au tout début de son histoire, uniquement les amateurs chevronnés de musique classique. 3000 personnes, certainement. Et puis, il y eut un public pour le jazz, certainement pas plus de vrais passionnés. Enfin, vint le rock. Et quand la vague a refluée, quand ce medium n'est plus comme à l'heure actuelle qu'un terme générique fourre-tout (ah !ah !ah !), une marque comme une autre, combien restent-t-ils d'allumés notoires qui vendraient père et mère pour un disque de plus? 3000? 5000?

Donc, la question est: à qui s'adresse t'on? Vialatte défend l'idée d'une culture condamnée à n'intéresser qu'une "élite", mais il le fait dans les colonnes d'un quotidien populaire. Étrange paradoxe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'age d'or,mythe ou réalité ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rivalité Lully / Charpentier: mythe ou réalité ?
» Guitares vintage: mythe ou réalité?
» S950 Mythe ou réalité ?
» Doublage québécois de : Il faut trouver le joint. Mythe ou réalité?
» L'age d'or,mythe ou réalité ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ANNEXE :: LE FOURRE-TOUT-
Sauter vers: