AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'age d'or,mythe ou réalité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Dim 15 Déc 2013, 17:37

Pour plus de clarté,j'ai divisé le sujet du topic des idiophiles et donc on repart pour la discussion à partir de la remarque du Rév'

L'Anat'




Spoiler:
 


Y'a pas longtemps, quelqu'un m'a asséné comme ça, avec beaucoup d'assurance: "les années 70, c'est terminé!".....

c'est curieux, ces gens qui veulent se rassurer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Dim 15 Déc 2013, 17:50

alors que tout le monde sait bien que c'est pas terminé ...   

ce qui est tout de même drôlement rassurant  Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Dim 15 Déc 2013, 19:23

 

Les années 70, c'est quand même ce qui est arrivé de mieux à l'humanité (aprés les années 60, of course....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Dim 15 Déc 2013, 19:25

Et j'attends de pied ferme les néo-conservateurs pour me prouver le contraire!

 Basketball 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
Nowhere Man

avatar

Messages : 4320
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Dim 15 Déc 2013, 21:09

Ici et maintenant c'est bien aussi , non ? même si maintenant et ici on cause d'avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Dim 15 Déc 2013, 21:37

Nowhere Man a écrit:
Ici et maintenant c'est bien aussi , non ? même si maintenant et ici on cause d'avant...

tu verras quand t'auras nos âges, Nowhere, tu verras que c'est pas toujours si cool, de comprendre qu'on peut être et avoir été, en même temps  What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nowhere Man

avatar

Messages : 4320
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Lun 16 Déc 2013, 07:04

Z'êtes bêtes, j'ai vos âges et j'ai vos dents mais je persiste à croire que chaque année délivre son lot de pépites (j'y reviendrai dans le bilan) que je viens marier à l'amoncellement 60's & 70's trônant at home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Lun 16 Déc 2013, 22:08

n'empêche, y'a eu un âge d'or, non ? Suspect

et si oui, quand Question 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mar 17 Déc 2013, 09:14

Nowhere Man a écrit:
Ici et maintenant c'est bien aussi , non ? même si maintenant et ici on cause d'avant...

Mais oui, bien sur...sauf que....Ici et maintenant, le temps de l'écrire, c'est déjà passé, non?
Ici et maintenant, d'accord, mais pourquoi pas la-bas et avant, au-delà et après, ailleurs et toujours, et tout ça en m^me temps, hein?
On devient ce que l'on est et l'on reste aussi ce que l'on a été, c'est complexe, et plus on avance, plus c'est compliqué....
Bon, revenons au centre de la conversation, le rock, qu'est ce qui n'en est, est-y mort ou bien vivant, euh'l bestiau, hein?
Le rock est une affaire de foi, si j'y crois toujours, il existe encore, voilà tout.
Donc, t'as bien raison Nowhere, y' a encore des bons disques qui sortent chaque année, suffit de chercher, de creuser, de vouloir voir la lumière et entendre les voix, quoi.
Comme toute activité humaine, donc supra-naturelle (en vrac, la philosophie, la peinture à l'huile, la gastronomie, le tir à l'arc ou le nouveau roman), faire du rock, croire au rock, adorer le rock est aussi vain qu'essentiel, aussi futile qu'indispensable. C'est trés fragile, mais c'est ce qui nous fait exister.
Alors oui, bien sur, faut se motiver pour trouver des bons disques, à la hauteur , à la hauteur de ceux qui nous ont fait rentrer en religion. Mais on en trouve, dans les marges, souvent.
Parce que je me refuse à dire "C'était mieux avant".
"L'avant", je l'ai dans le cœur, et je le goute mieux aujourd'hui qu'à l'époque.
N'empêche.....
Bien sur qu'il y à un âge d'or, dans toutes les disciplines.
Et qu'il est lié à des circonstances économiques, technologiques et sociologiques.
On peut le dire de la peinture, de la littérature, du cinéma, et donc, évidemment, de la musique électrique et enregistrée, un truc tout récent dans l'histoire de l'humanité.
Mais, ça, il va falloir du temps pour en parler, et je sais pas si c'est l'endroit ici. Je veux dire, un forum, c'est un bistrot virtuel, ou tout le monde vient parler pour se sentir exister, pour se montrer, pour qu'on l'écoute. Alors, comme dans les bistrots, c'est à celui qui sortira la plus grosse connerie, ou le mot d'esprit le plus brillant. il faut que ça aille vite et fort, et ce qui est dit le jour m^me est oublié le lendemain...Ici, il faut faire preuve d'esprit, une activité bien française....J'aime ça, bien sur, sinon, je ne serais pas là!  Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
Nowhere Man

avatar

Messages : 4320
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mar 17 Déc 2013, 11:44

The Rev' a écrit:



Comme toute activité humaine, donc supra-naturelle (en vrac, la philosophie, la peinture à l'huile, la gastronomie, le tir à l'arc ou le nouveau roman), faire du rock, croire au rock, adorer le rock est aussi vain qu'essentiel, aussi futile qu'indispensable. C'est trés fragile, mais c'est ce qui nous fait exister.
 

Globalement d'accord avec toi Rev' sauf que le Rock, et l'amour qu'on lui porte n'a que peu à voir avec les activités de patronnage auxquelles tu l'acoquines, il est largement au-dessus, dans les hautes sphères.

Remember : "...Attention ! collectionner les disques ce n'est pas comme collectionner les timbres, les dessous de verres ou les dés anciens. Il y a tout un monde là-dedans plus doux, plus sale, plus violent, plus paisible, plus coloré, plus sexy, plus cruel, plus aimant que le monde où je vis; il y a de l'histoire, de la géographie, de la poésie et mille autres choses que j'aurais dû apprendre à l'école...même de la musique." (Nick Hornby : Haute Fidélité 1995)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PerYoun
Vieux Gréement
avatar

Messages : 10090
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 49
Localisation : Sur les bords de la petite mer

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mar 17 Déc 2013, 11:50

C'est bien écrit The Rev.  
J'en suis incapable mais j'approuve ta vision des choses.

Pour apporter ma pierre à l'édifice, c'était mieux avant.

_________________
« Je n'ai jamais été à la mode, comment voulez-vous que je sois ringard ? »
Daniel Prévost
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mer 18 Déc 2013, 00:22

The Rev' a écrit:

Bien sur qu'il y à un âge d'or, dans toutes les disciplines.
Et qu'il est lié à des circonstances économiques, technologiques et sociologiques.
On peut le dire de la peinture, de la littérature, du cinéma, et donc, évidemment, de la musique électrique et enregistrée, un truc tout récent dans l'histoire de l'humanité.

je ne crois pas que  les facteurs économico-technico-sociologiques suffisent à expliquer la transformation d’une réalité en mythe

je comprends ce que dit Nowhere quand il prend soin de distinguer le rock'n'roll de la gastronomie ou du nouveau roman pour les mettre sur des plans différents (et Nick Hornby quand il parle du rock'n'roll comme d'un grand Tout)... le rock est peut-être un art, mais sûrement pas un art du même ordre que les autres... c'est un art en second, car c'est d'abord un mythe (je sais bien que c'est pas toi qui vas me dire le contraire, Rev).... il y a une esthétique du tir à l'arc ou du nouveau roman, mais y'a pas de mythe du tir à l'arc ou du nouveau roman, on n'a pas foi en le tir à l'arc***, car on n'est ni dans le domaine de la croyance, ni dans l'explication du sens de la vie, ce que font tous les mythes, ce que font les religions, ce que fait le rock'n'roll... et à ce titre il trimbale ses récits fabuleux, son bestiaire, sa cosmogonie, donc son Age d'or, paré de toutes les vertus cardinales et théologales : innocence, force, jouissance sans entrave, foi, grâce et tout le bazar, tout ce qu'il faut pour enchanter notre imaginaire et diriger notre conduite

qu'il y ait eu une "belle époque" (celle où ont vécu les fondateurs, les apôtres, les transcripteurs, les meilleurs moines copistes, les fidèles les plus zélés), une époque inscrite dans l'histoire grâce à une conjonction de conjonctures favorables, dans les seventies ou les sixties si tu veux (d'autres remonteront encore), ça oui, c'est indéniable

donc oui, il y a bien tout un ensemble d’images nostalgiques, liées aux "temps d’avant", qu'on a vécus ou parfois seulement effleurés dans notre jeunesse, qui s’opposent à la déchéance du temps présent (déchéance du monde et déchéance personnelle)... c'est pas pour rien si on écume les brocs et qu'on ramasse tout ce qui est digne d'être ramassé, qu'on aime ou pas... c'est bien parce qu'on est attachés à ces temps anciens qu'on a le souci de conserver des traces, le maximum de traces...

mais surtout, au delà de l'ancrage historique, il y a la force de notre imaginaire, de notre "supra naturel", de nos représentations, tout ce qui te fait dire que  "faire du rock, croire au rock, adorer le rock est aussi vain qu'essentiel, aussi futile qu'indispensable, c'est très fragile, mais c'est ce qui nous fait exister"

car il y a tout de même un sacré malaise dans notre tout petit monde... la communauté rock'n'roll n'a cessé de se restreindre jusqu'à se trouver réduite à peau de chagrin : pour preuves, les concerts sans public, la désertion des forums consacrés, tiens, - sujet malheureux lancé par Elmeco mais pourtant bien révélateur d'une certaine lucidité désespérée sur la chose et qui a fâché), les disquaires-dinosaures (tu vas me dire que ça revient, normal, l'éternel retour fait partie des figures du mythe)... mais objectivement, notre monde ne va pas bien ... en temps "normal" (je veux dire dans les années 70-80 pour moi, puisque ce qui est normal, c'est d'avoir 20 ans), les disques, les concerts et autres rites collectifs suffisaient à satisfaire l’imaginaire... mais lorsque le vide de l'époque vient tout déprimer, alors l’imaginaire réagit contre le dés-enchantement et le mythe devient encore plus nécessaire


bon voilà, vous avez eu droit à mes méditations nocturnes, j'ai bien conscience que c'est un brin verbeux mais too late, je clique sur Envoyer




*** quoique : je ne sais plus quel écrivain disait que son mot préféré de la langue française était le mot archée, mot imaginaire désignant la portée d'un arc, une sorte d'unité de mesure établie à partir de la distance parcourue par la flèche lorsque le tir est parfait, ou bien peut-être était-ce plutôt la courbe parfaite dessinée par cette même flèche... bref, en tous cas c'était beau, et il y a bien de quoi avoir foi en le tir à l'arc qui nous fait ainsi arpenter le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mer 18 Déc 2013, 10:49

Bon, c'est vrai, j'ai péché par fausse modestie lorsque je ravalais le rock au m^me rang que le tir à l'arc, par exemple..je tentais de relativiser cette passion obsessionnelle, voilà tout. pour le le reste la littérature, la peinture ou la philosophie ne me semblent pas êtres des "activités de patronage", mon cher homme de nulle part!
Alors, quantités de thèmes abordés, dans le texte nocturne d'Isa...avant de tenter de les aborder, encore une fois, est ce bien le lieu ici? Puisque parait-il, m^me les saillies pourtant plus provocatrices et humoristiques qu'analytiques d'El meco provoquent l'agacement, alors que va t'il en être de nos reflexions mystico-philosophiques, hein?
mais, nevermind the bollocks, comme ils disaient dans l'ancien temps! (Ah, ah, ah! le correcteur d'orthographe me propose bolchevick à la place de bollocks, c'est merveilleux!)
Bon, quand je parle d'âge d'or, je ne parle pas nécessairement du mythe (je veux dire, le truc sérieux qu'on apprend à l'école et que d'ailleurs j'ai zappé comme plein d'autres choses, en bon autodidacte que je suis), mais d'une période historique donnée ou toutes les conditions sont réunies pour permettre à une expres​sion(artistique, en l’occurrence) de donner le meilleur d'elle m^me.
Et je pense que la première de ces conditions, c'est l'économie; au sens noble du terme. pas l'économie de Jean-Marie Sylvestre,non. Plutôt celle qui fait vivre et prospérer les hommes ensemble. par exemple, l'économie des hommes des cavernes, qui permettait à un type de dessiner sur les murs, ce qui devait lui éviter de participer de trop prés aux actions de chasse dangereuses, et d'obtenir pourtant sa part de nourriture. (J'imagine, je spécule un peu...je mythifie, aussi!).
Il y a par exemple, un âge d'or du cinéma hollywoodien, raconté, analysé, et expliqué comme tel par les historiens du cinéma, ou m^me les commentateurs avisés, comme un de mes héros, Jean-Patrick Manchette. (moins glamour que Lester Bangs, certes...encore que glamour ne soit pas forcément le meilleur qualificatif en ce qui concerne Lester Bangs!).
C'est à dire qu'avant d'être un mythe, c'est une réalité. Économique. Industrielle. Et artistique.
Hollywood était une machine à rêves. Qui plus est, une machine à faire rêver les pauvres de l'Amérique sauvagement capitaliste.Et par extension de l'internationale prolétarienne, oui, oui, allons-y, lâchons les chiens!
Hollywood, c'était la machine à faire de l'argent, mais en faisant des films. les grands producteurs hollywoodiens de "l'âge d'or" (Jack Warner, Samuel Goldwyn, etc...) étaient des busisnessmen impitoyables mais ils AIMAIENT PRODUIRE des films.
Je m'arrête un instant: ne vous méprenez pas, je ne fais pas l'apologie d'un système libéral, je constate
que toute la grammaire du cinéma s'est écrite la-bas entre 1930 et 1960, que les talents du monde entier (les européens d'ailleurs, majoritairement) se sont rués vers l'eldorado (du mythe, encore du mythe) pour y exercer le mieux du monde leur métier.
Le talent, l'argent, le désir et le savoir-faire étaient réunis à ce moment là dans cet endroit.
Les producteurs donnaient l'argent à des artistes et à des techniciens hors-pairs pour faire des films qui devaient rapporter encore plus d'argent. Si au passage, certains de ces films devenaient des chefs-d’œuvre, c'était tant mieux. Mais m^me les séries B (voire Z) bénéficiaient du talent et du savoir-faire des techniciens sur place....
Le cinéma est un art du XXeme siécle, tout comme le rock'nroll, ou pour élargir, le jazz, et plus généralement  la musique enregistrée. Ce sont deux modes d'expression profondément populaires ce sont aussi, surtout, deux arts de masse, s'adressant aux masses. Le XXeme siécle est ce moment, ou pour reprendre l'expression de Gainsbourg "les arts mineurs enculent les arts majeurs". On parle du cinéma, de la photographie, de la BD, et du jazz, et du rock'nroll, donc. Le cinéma, jusque dans les années 30, est profondément méprisé par les élites intellectuelles. Seuls les surréalistes, en France, s'y intéressent un tant soit peu. Ne parlons pas alors du jazz, doublement sanctionné (musique de négres issue des plus basses couches de la société), et encore moins du rock'n'roll (batardisation du rhytm and blues et du jazz à l'usage de la distraction des jeunes blancs).
Bon, je viens à peine d'effleurer le sujet, et je sens que déja, je vais vous ennuyer, non?
Dites moi non, je vous en prie.... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18526
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mer 18 Déc 2013, 12:01

The Rev' a écrit:
Je veux dire, un forum, c'est un bistrot virtuel, ou tout le monde vient parler pour se sentir exister, pour se montrer, pour qu'on l'écoute. Alors, comme dans les bistrots, c'est à celui qui sortira la plus grosse connerie, ou le mot d'esprit le plus brillant. il faut que ça aille vite et fort, et ce qui est dit le jour m^me est oublié le lendemain...

Mouais, pas convaincu. On est pas sur les rézosocios. Les topos restent accessibles et comme le redisait encore BK il y a peu, il suffit d'aller piocher dedans. C'est pour ça qu'on tente de les organiser un minimum au grand dam de certains.

Un forum, ça peut (doit ?) aussi (surtout ?) être un lieu de partage et de découvertes réciproques. De moins en moins c'est vrai, vu l'alimentation en baisse ce qui est dommage, mais quand même un bon moyen (en tout cas pour moi) de tomber sur les bons disques (après avoir fait un tri) et de garder la foi  elephant 

Voilà, vous dîtes pour les parenthèses, si ça gêne  study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mer 18 Déc 2013, 12:24

tes parenthèses, c'est les tiennes, c'est ton style, faut pas demander la permission, moi ça me gène pas en tout cas!

Le forum est bien un lieu de partage, c'est ce que je dis, comme dans un bistrot.....c'est pas une insulte, hein! Pour ce qui est de découvrir les bons disques, moi, je continue à m'en référer à la presse, à internet pour écouter bien sur, et aux disquaires aussi (je prêche pas pour ma paroisse, n'allez rien vous imaginer..)

Sur le forum, je viens pas pour découvrir des choses, mais pour échanger des points de vue, plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mer 18 Déc 2013, 20:30

The Rev' a écrit:
Dites moi non, je vous en prie....
oui
enfin, oui je te dis "non tu m'ennuies pas du tout, au contraire"

The Rev' a écrit:
mais, nevermind the bollocks, comme ils disaient dans l'ancien temps! (Ah, ah, ah! le correcteur d'orthographe me propose bolchevick à la place de bollocks, c'est merveilleux!)
oui c'est merveilleux !
si le correcteur d'orthographe avait existé du temps de la guerre froide, il est probable que ç'eût été le contraire

The Rev' a écrit:
Bon, quand je parle d'âge d'or, je ne parle pas nécessairement du mythe (je veux dire, le truc sérieux qu'on apprend à l'école et que d'ailleurs j'ai zappé comme plein d'autres choses, en bon autodidacte que je suis), mais d'une période historique donnée ou toutes les conditions sont réunies pour permettre à une expres​sion(artistique, en l’occurrence) de donner le meilleur d'elle m^me.
Et je pense que la première de ces conditions, c'est l'économie; au sens noble du terme. pas l'économie de Jean-Marie Sylvestre,non. Plutôt celle qui fait vivre et prospérer les hommes ensemble. par exemple, l'économie des hommes des cavernes, qui permettait à un type de dessiner sur les murs, ce qui devait lui éviter de participer de trop prés aux actions de chasse dangereuses, et d'obtenir pourtant sa part de nourriture. (J'imagine, je spécule un peu...je mythifie, aussi!).

mais le mythe c'est pas que "le truc sérieux qu'on apprend à l'école", c'est profondément enraciné dans l'esprit humain ! j'avais bien pigé intuitivement de quoi il retournait avant même de connaître le mot, y'avait pas besoin d'explication dans le dictionnaire, tout était dit dans "It's only rock'n'roll" ... pour le reste, les tentatives de verbalisation, Best et Rock et folk étaient les seules sources du savoir... plus tard, dans aucune des institutions d'enseignement je n'ai entendu parler du rock'n'roll comme mythe, pas plus que des conditions économico-technico-sociologiques (ça aussi c'est des trucs sérieux qu'on apprend à l'école) de sa naissance et de son âge d'or... je ne connais personne qui ne soit pas entièrement autodidacte en la matière... mais bon, ça y est, le punk est entré au musée (l'expo Europunk, quelqu'un l'a vue ?), et je sais qu'il y a désormais des thèses très sérieuses sur la chose soutenues dans les facultés de sciences humaines.... misère, misère...


alors je ne lâche mon truc sur le mythe, Rev, parce que bon, t'as envie de parler de l'économie, d'accord, c'est fort instructif et j'approuve de bout en bout... mais moi, ce que je dis, c'est qu'on ne peut pas restreindre l'analyse d'un truc comme le cinéma et a fortiori le rock'n'roll aux conditions rationnelles qui ont contribué à les produire... je dis qu'il faut restaurer la place de l'imaginaire, qui lui seul explique la puissante attirance que le rock (ou le cinéma "usine à rêves" si tu trouves ça plus exemplaire ou plus général) ont pu exercer et exercent encore sur une poignée d'entre nous... tu parles de l'usine en premier, et moi c'est au rêve que j'accorde la priorité

d'ailleurs, rapport à ton homme des cavernes qui a gagné le droit d'être couché là-bas tout au fond de la grotte dans une position plus qu'inconfortable pour peindre au plafond les scènes de chasse auxquelles il ne participe pas (enfin, on n'en sait trop rien d'ailleurs, et il y a bien autre chose que des scènes de chasse), l'idée que ses copains lui aurait apporté à manger par amour de l'art et en vertu d'une juste division des tâches selon les talents est quasi abandonnée... il est probable que ces peintures pariétales, - parfois, on le sait, quasiment inaccessibles -, participaient sinon de rituels, du moins de croyances chamaniques... enfin, ce que je veux dire, c'est que les conditions socio-économiques quelles qu'elles soient qui ont permis l'art pariétal n'expliquent en rien leur destination finale "supra-naturelle"

The Rev' a écrit:
encore une fois, est ce bien le lieu ici? Puisque parait-il, m^me les saillies pourtant plus provocatrices et humoristiques qu'analytiques d'El meco provoquent l'agacement, alors que va t'il en être de nos reflexions mystico-philosophiques, hein?

bah rien ! rockin in the free world, comme disait l'autre faux jeune ! au pire y'a qu'à créer un topic dédié et référencé au comptoir du troquet pour que tout soit bien homologué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18526
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mer 18 Déc 2013, 20:51

Bon, pendant que vous causez, je me repasse un disque (Running shower) ...


_________________
"Quand j'écoute trop Ribeiro, j'ai envie d'envahir les Alpes" (Hannibal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Mer 18 Déc 2013, 23:54

Bon morceau Big, je me le mets en boucle tandis que tape ces lignes.

Bon. mon texte était un peu pesant, didactique, c'est quand je me coltine avec le savoir, c'est laborieux, un peu comme faire des gammes sur sa basse, c'est chiant au possible.
Je causais du mythe de l'âge d'or, tel qu'on l'enseigne, qui n'est pas MA conception de l'âge d'or;
Anyway, non, je ne place pas l'usine en premier, non, l'imaginaire, ou le désir ou l'amour, c'est bien ce qui prime, mais sans la technique, les moyens, le savoir faire, ça ne donne pas grand chose...s'il s'agit de laisser des traces!
Les traces, justement, entre autres, c'est le punk au musée.
Oui, beurk, je sais.
Perso, j'ai mon musée privé, à la maison.
En fait, il faut écrire cette histoire avec son sang, sa sueur, et ses larmes.
il faut écrire comme Dylan rédige ses "Chronicles",sans aucun souci d’exactitude.
Mais bon, n'est pas Dylan qui veut, hi, hi, hi!
Le rock, c'est du son et du beat.
Une pulsation électrique.
C'est quand Gene Vincent et ses Blue Caps enregistrent "Be bop a Lula" en 1956 dans un petit studio de Nashville avec un dénommé Mort Thomasson comme ingé son. Et voici comment c'est raconté par Mick Farren, et peu importe si c'est un peu enjolivé, car comme disait l'autre, "Imprimez la légende!":
"...les Blue Caps se mirent à jouer trés fort, bousculant toutes les régles établies. Ils jouaient si fort que Mort thomasson eut un mal fou à régler le micro de Gene. La seule solution consistait à sortir Gene du studio et à l'installer dans l'escalier  avec son micro. Pour qu'elle reste ouverte, on coinça la porte du studio avec une caisse de bouteilles de Coca. Gene avait un casque pour entendre le son qui sortait de la console. Thomasson venait d'inventer la première cabine d'enregistrement au pays de la country-music, au moment où Gene plongeait Nashville dans le rock'n'roll. "

Rhaaaa! c'est beau comme du Rimbaud! oui, celui qui écrivait, "on n'est pas sérieux quand on 17 ans..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
The Rev'

avatar

Messages : 933
Date d'inscription : 07/09/2011
Age : 57
Localisation : Au centre, mais à gauche

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Jeu 19 Déc 2013, 10:20

A l'autre bout de l'histoire, à la fin de cette histoire, car toute histoire à une fin me semble t-il, mais ça, c'est une autre histoire (!), il y a cette citation de Mikes Hedges, producteur, entre autres, des premiers Cure: " Aujourd'hui, avec tout l'équipement dont on dispose, il est beaucoup plus difficile de faire quelque chose d'inhabituel. En fait, le plus curieux, c'est que ces vingt-cinq dernières années, les gens sont devenus de plus en plus timorés, d'une manière assez drôle. Avec tous les styles de musique que nous avons connus, les chansons doivent maintenant sonner d'une certaine façon pour bien se raccrocher à un genre particulier. on a l'impression qu'un groupe de rock doit absolument avoir ce son spécifique de caisse claire, qu'un groupe de rhythm'n' blues doit absolument avoir ce son brut de grosse caisse...C'est vraiment curieux, cette propension à essayer de se caser de plus en plus dans une niche. les musiciens dirigent tous leurs efforts vers ça et n’expérimentent plus vraiment."
End of the game, donc.
C'est tiré d'un petit livre sympa, "Take one" de Nicolas Dupuy au Castor Astral, qui recense les producteurs du rock. Livre qui malheureusement survole un peu son sujet, mais qui a le mérite de rappeler quelques grands noms et de situer le tout chronologiquement. Finalement, le meilleur du bouquin est dans ces citations de producteurs, assez édifiantes, selon les époques!
Bon, alors, tout est foutu, et c'était mieux avant?
naannn, c'est pas le sujet!
Par contre, le Rock n'est plus ce genre générique qui se suffisait à lui m^me et brassait des quantités de choses, comme l'illustrait Nowhere en citant les écritures saintes (Nick Hornby!). Le rock, pour les gens de ma génération, englobait TOUT: le cinéma, la politique, la littérature, la peinture, la mode, la politique....En dehors de ça, le rock, musicalement, a littéralement envahi la planéte entre, disons 1965 et 1980. J'ai à la boutique un coffret 5 Lp's (!) d'un groupe de Zambie (!), "Witch", qui font du rock, début 70! Ces africains essaient vraiment de sonner comme les Stones de "Let it bleed" et mélangent évidemment la-dedans quelques graines d'afro-beat....c'est bouleversant! A l'époque donc, la world-music, c'est le Rock!
ça, c'est fini.
Plus généralement, il n'y a plus de courant dominant, et c'est peut-être une bonne chose, finalement.
Et ne me venez pas me parler de la farce techno, de l'escroquerie électro, ou m^me, osons le dire de la soi-disant révolution rap, qui cache surtout, à mes yeux et à mes oreilles, et en dehors de quelques réussites brillantes, une indéniable régression de la musique noire, aprés Sly, aprés Jimi, aprés Miles!!!
Le rap n'est pas plus important que ne le fut le disco en son temps, mais fait significatif de notre époque, là ou le disco fut violemment et justement critiqué comme étant une radicalisation et un appauvrissement du beat funk, le rap est béatement sanctifié par ce qui reste d'une critique indigente, celle qui écoute à peine les disques avant d'enfiler des lieux communs et des phrases convenues sur ce qu'il serait de bon ton d'aimer ou de ne pas aimer, et surtout, d'acheter ou ne pas acheter....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/The-Rev/150983091592818
Nestor

avatar

Messages : 1050
Date d'inscription : 20/04/2010
Age : 39
Localisation : Bastille Plage

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Jeu 19 Déc 2013, 16:59

The Rev' a écrit:
didactique
dactique.




Oui bon, ça va, dans ”idiophile”, y'a ”idiot”, aussi  jocolor 

(post à zéro valeur ajoutée, juste pour dire que j'aime bien quand vous êtes sérieux, aussi. Même si du coup, je me rends compte que j'ai un rapport vachement moins passionné au wok'n'woll que certains ici...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilic
Pruneau AOC
avatar

Messages : 4492
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 51
Localisation : Agen, nombril du sud-ouest

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Ven 20 Déc 2013, 17:39

ce qu'il y a de bien avec cette histoire d'âge d'or, c'est qu'on peut effectivement le faire remonter toujours plus avant

le punk en était-il un? le dernier? le dernier en tout cas qui mérite qu'on gerbe à l'idée d'aller le visiter au musée (même si on ira sitôt que l'occasion se présentera, pourquoi laisser ça aux autres?)... parce que la New-wave au musée, par exemple, ça ne me choquerait pas le moins du monde, ni le rap, d'ailleurs

l'âge d'or se situe-t-il quelque part entre 1966 et 1969, après l'abandon des tournées par les Beatles à leur sommet et la mort du Stone blond?

prend-il fin en 1958 quand le King part pour le régiment? (parce qu'avant, du moins si l'on en croit Lester Bangs, il mettait tout le monde d'accord: "nous ne serons plus jamais d'accord sur rien comme nous l'avons été sur Elvis") (je vous conseille de noter cette phrase pour la ressortir au réveillon chez l'ambassadeur, où elle fait toujours son petit effet)

et bien sûr, il est difficile de balayer l'idée selon laquelle le king jeune a bâti sa carrière sur le pillage éhonté du blues, qu'était là avant et qu'était plusse mieux...






et, à ce point du raisonnement, force est de reconnaître qu'on est déjà arrivé au pré-âge d'or du rock  pig

cette impossibilité à dater est caractéristique du mythe, me direz-vous, et vous aurez raison
mais ça on savait déjà

ce que j'en retiens, pour ma part, c'est qu'on ne peut par conséquent pas exclure l'idée que l'âge d'or soit à venir... ça m'arrange par rapport au fait qu'on vient de monter un petit orchestre avec Dropé et Manu et qu'on n'a pas renoncé à être le meilleur du monde, ce qui est bien le moins qu'on puisse attendre d'un groupe de rock

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle

avatar

Messages : 4491
Date d'inscription : 20/03/2010
Age : 98
Localisation : higher

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Ven 20 Déc 2013, 19:40

ouais, sûr, le meilleur est toujours à venir... d'ailleurs l'Age d'or, c'est très prisé comme nom, pour les maisons de retraite    

si si il y a un courant dominant, archi dominant, et c'est le rap
je suis pas sûre du tout que ce soit un appauvrissement de la musique noire (d'ailleurs c'est quoi la musique noire ? Hendrix, c'est de la musique noire ? bon il est noir d'accord, mais sinon ? je passais l'autre fois à mes élèves le documentaire Arte "des chaînes de fer aux chaînes en or", du blues au rap bling bling sur fond de luttes des Noirs aux EU, eh ben le nom d'Hendrix est même pas cité... et c'est tant mieux)

pour le rap je crois qu'on peut tout simplement pas comprendre, pas de l'intérieur en tous cas, vu que notre coeur est ailleurs... et qu'on est trop vieux aussi , ptêtre bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nowhere Man

avatar

Messages : 4320
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 52
Localisation : Exile on Main-hir street

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Ven 20 Déc 2013, 20:37

Isabelle a écrit:
ouais, sûr, le meilleur est toujours à venir... d'ailleurs l'Age d'or, c'est très prisé comme nom, pour les maisons de retraite    



pour le rap je crois qu'on peut tout simplement pas comprendre, pas de l'intérieur en tous cas, vu que notre coeur est ailleurs... et qu'on est trop vieux aussi , ptêtre bien

C'était l'âge d'or et on ne le savait pas....

J'ai bien réfléchi Isa et you're right !
Même si on continue vaille que vaille à aller de l'avant, en écoutant, défrichant et recyclant tous nos stocks de CD's, vinyles, K7 ou grammophones au silex, j'ai une prédilection pour la période 1965-1985 : en gros l'axe "Rubber Soul-"Psychocandy" avec au milieu toute une Cour des Miracles de clochards célestes, de junkies inspirés, de beaux Brummels voire même un élevage de faisans-faiseurs.

A propos du Rap je te rejoins également, notre opinion est polluée par notre background culturel et s'il y a du mauvais Rap y a aussi du mauvais Rock (du coup c'est plus du Rock, compliqué !!!!).

Et le jeunisme à tout crin et la dictature du cool n'arrangent rien : On balise à l'idée de louper un truc, un mouvement un peu comme les nigauds qui se pincaient le nez et riaient des impressionnistes au Salon des Refusés.
Ceci dit, quand Akhenaton s'exprime je tends l'oreille alors que Grand Cornichon Malade quelle purge .

PS : Bunuel aussi c'était l'âge d'Or sans passer par l'hospice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elmeco



Messages : 742
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Ven 20 Déc 2013, 20:48

big' a écrit:
The Rev' a écrit:
Je veux dire, un forum, c'est un bistrot virtuel, ou tout le monde vient parler pour se sentir exister, pour se montrer, pour qu'on l'écoute. Alors, comme dans les bistrots, c'est à celui qui sortira la plus grosse connerie, ou le mot d'esprit le plus brillant. il faut que ça aille vite et fort, et ce qui est dit le jour m^me est oublié le lendemain...

Mouais, pas convaincu. On est pas sur les rézosocios. Les topos restent accessibles et comme le redisait encore BK il y a peu, il suffit d'aller piocher dedans. C'est pour ça qu'on tente de les organiser un minimum au grand dam de certains.

Un forum, ça peut (doit ?) aussi (surtout ?) être un lieu de partage et de découvertes réciproques. De moins en moins c'est vrai, vu l'alimentation en baisse ce qui est dommage, mais quand même un bon moyen (en tout cas pour moi) de tomber sur les bons disques (après avoir fait un tri) et de garder la foi  elephant 

Voilà, vous dîtes pour les parenthèses, si ça gêne  study

Les forums (avec tchat incorporé ou pas d'ailleurs) sont les ancêtres des rézosocio, sauf que ces derniers sont paraît-il plusse simple à utiliser.

Tu me déçois pour un vintage! Allez rigole oupa

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
big'
Bras Gauche
avatar

Messages : 18526
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 55
Localisation : South Cambrousse

MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   Sam 21 Déc 2013, 06:32

Merci pour cette précieuse info zérosociale, c'est noté.

A part ça, ma Nage d'Or je l'ai eue aussi et j'en fais pas tout un plat rabbit

Re-aparté : comme "vachement moins" Nestor What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'age d'or,mythe ou réalité ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'age d'or,mythe ou réalité ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rivalité Lully / Charpentier: mythe ou réalité ?
» Guitares vintage: mythe ou réalité?
» S950 Mythe ou réalité ?
» Doublage québécois de : Il faut trouver le joint. Mythe ou réalité?
» L'age d'or,mythe ou réalité ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'ANNEXE :: LE FOURRE-TOUT-
Sauter vers: